AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Céleste
    MODO CÉLESTE
    Otaku made in Breizh

avatar

Perso 1 : Poitrail Gris [Vent]
Perso 2 : Epine de Rosier [Rivière]
Perso 3 : Esprit du Lagon [Ombre]
Nombre de messages : 1300
Age : 20
Puf : Thoune pour Thouthoune
Moyashi pour Onee-chan
Banane pour Clémentine
Mirabelle pour Pômme
Ploumy pour Loumy
Pogi pour Miny
Marie-Ginette pour Simone et Georgette ^^
Plumsy pour Kumo-san
Poitrail' pour Star'
Poivre pour Liubov

& Céleste pour le reste =)


Date d'inscription : 17/08/2008
Points : 1107

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]   Mer 7 Avr - 21:00

Oméga
Parce que la mort fait partie de la vie.




Un éclair zébra le ciel, éclairant la Terre un bref instant. Le tonnerre gronda, telle la colère des ancêtres. Le pluis tombaient à verse. Le sol était boueux et glissant. L'obscurité était totale. Pas un seul être vivant n'oserait sortir par ce temps. De temps à autre, on pivait appercevoir une lueur dans le ciel entièrement recouvert de nuages noirs gonglés d'eau. Une étoile, une lumière, un espoir. Baliverne ! C'était quoi ça ? Une histoire de Clan des Etoiles, raconté aux chatons, pour que jamais ils ne se sentent seuls et oubliés. Comme un seul chat pouvaient croirent à des histoires pareils ? Seul des idiots, oui. Juste des idiots. Rien que ça.
Une ombre se faufila entre les buissons. Sa démarches était souple et élégante, son pas régulier. Son corps était fin et agile. On pouvait juste distinguer ses yeux rouge sang dans la nuit. Soudain, la féline s'arrêta net. Elle leva le museau vers le ciel. Un éclair déchira le ciel. Durant ce court instant lumineux, on pouvait détailler du regard la femelle. Un sourire sadique animait son visage. La pluie ruisselait le long de son pelage roux et blanc, terne et ébouriffé. Elle. Oméga. Ou la p'tite dernière, comme certain disait. Pourtant, elle était plus âgée que la plupart des autres. les autres. Eux. Les redoutables Spartiates. Oméga était fière d'en faire partie. Ses pauvres petits du coin, ils n'étaient pas encore au courant de se qui alalit leur tomber dessus, hein ! Mais, quoi qu'il arrive, il faudrait se préparer à se battre. Peut-être n'allait-il pas se laisser faire. Se battre, Oméga savait faire. Dans son passé, elle en avait battu plus d'un, bien plus.


Flash Back

O lui jetta un regard. Il était toujourd là. Pourquoi est-ce qu'il la regardait comme ça ? Elle avait quoi de particulier. Le chat était brun, tigré de noir de la tête jusqu'au bout de la queue. Ses yeux ne quittait pas la femelle. Celle-ci feula et lacha, d'un ton froid :

- Quoi ?

Le matou frisonna et détourna son regard, soudain l'air géné. Et qu'il ne recommense plus ! O avait horreur qu'on la regarde comme ça, comme si elle était un monstra à trois tête ou je ne sais quoi ! La solitaire battit l'air de la queue. Se chat commençait sérieusement à l'énerver. Si on ne pouvait plus être tranquille maintenant... De nouveau, elle sentit qu'on l'observa. Elle fit volte-face, son pelage avait doublé de volume. Elle sortit ses griffes et montra des crocs. Encore lui ! Il la regardait toujours, de ses yeux verts. Tout de suite, il s'empressa de regarder ailleurs, comme si de rien n'était. O n'allait certainement pas se laiser faire comme ça ! Elle grogna et s'approcha de quelques pas. L'autre fit un bondit en arrière, les oreilles en arrière, l'air agacé. La femelle demanda d'une voix sèche :

- Qu'est-ce que tu me veux, à la fin ?
- Rien du tout.
- Alors pourquoi tu me regarde tout le temps ?

Le matou ne répondit même pas à la question posé. Il agita les oreilles, la regardant à présent de haut. Là, c'en était trop. Bien trop. O fléchit ses pattes arrières et bondit, toutes griffes dehors. Le chat n'eut pas le temps de s'enfuire. déjà, il se faisait écraser sous le poids de la chatte. Il suffoca. Son attaquante avait pacé sa patte sur sa gorge. Il pouvait à peine respirer.

- Pitier ! Je t'en suplie laisse-moi... Pardon....

O lui sourit. C'était un sourire moqueur, sadique, sans pitier. Mais bon... Elle le laissa partir. Presque à regret. Le matou fuya sans se retourné, sans même la remercierde lui avoir laisser la vie. Tant pis. La femelle l'avait quand ême battu.

Fin du Flash Back


Oméga sourit. Se même sourire. Moqueur, sadique, sans pitier. Saleté, va. Ce chat ne valait rien. Il ne savait pas se défendre. En y repensant, la femelle se dit qu'elle aurait put l'achever, finalement. Autre chose l'empêcha de continuer de penser. Une odeur...inconnue.

_________________
"Ne vous blamez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre."

Roy Mustang, FMA






Arigato watashi no Star ♥

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesquatreclans.forumactif.org/
Ombre Lumineuse
Ange des Chats
avatar

Perso 1 : Ombre Lumineuse
Perso 2 : Etoile Japonaise
Nombre de messages : 5908
Age : 21
Puf : Lum's <3


Date d'inscription : 16/05/2008
Points : 1428

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]   Sam 17 Avr - 15:38

L.E.G.E.N.D.E . J.A.P.O.N.A.I.S.E

« - Ce n’est pas comme si j’étais …
Gentille ! »

    « - Dit Gashu, plus tard je veux être comme toi. »
    La femelle sourit. Elle adorait cette petite chatte pleine d’énergie. Elle lui annonçait un grand avenir. Ici, où ailleurs. Elle rassura Kyoui sur son avenir. Elle serait parmi les puissances. Elle lui serait supérieur, bien plus supérieur que n’importe qui. Elle sera aussi surement une cheffe. Ou une seconde. Elle affronterait des chats de son niveau, ou bien plus faible, ou bien plus fort. Tout dépendra d’elle. Uniquement. Elle créera peut-être sa propre contrée. Qui sait ? Gashu elle était condamnée à vivre dans la fuite et le noir. La petite n’avait rien dit. Et tant mieux. Si elle apprenait ce qu’elle avait fait. Si elle apprenait ce qu’elle était, la petite perdrait toute sa valeur. Non, elle ne devait rien savoir. Non rien.


    Pouah ! Encore une matinée, comme les autres. Une matinée simple et tranquille. Berk, je hais les matinées comme ça ! C’est tellement nul. Tellement ennuyant. Aujourd’hui, je trouve un beau mâle et le tu. Même si il m’a rapporté les cinq proies réglementaires. Je quittai ma place chaude. Je traversai tout le clan sans un regard pour mes inférieurs. Je passai dans l’entré, et me retrouvais libre. Je respirai enfin. Ah ! Que c’est bon ! Ces chats puent. Ils ne sont vraiment pas propres ! Ils sont dégelasses.

    Arrivée sur le sentier, j’aperçus ma cible. Je m’approchais de lui doucement. M*rde, je le connais ! Tant pis, il me resservira ! Il veut s’enfuir. Sauf, que je cours plus vite que lui. En quelques secondes je le rattrape. Je plaque au sol. Je le regarde d’un sourire narquois. Le pauvre, il va vraiment être tué à force de trop trainé par la. Ah ah ! Je m’en contre fiche, s’il savait ! Je rapproche ma MACHOIRE de son oreille.

    « - Hop hop hop ! Tu connais la règle. Cinq proies, ou la mort, lui susurrais-je, tic toc ça à déjà commencé »

    A peine libéré qu’il file déjà. Je le suis, discrètement. Me montrant bien évidement. Pas trop, mais assez pour qu’il sache que je « veille » sur lui. Je le vois tuer les quatre premières proies. C’est celui qui en a tué le plus vite pour l’instant. Je le suis, il cherche. Mais ne trouve pas. Ca serait trop bête qu’il meurt juste pour la dernière proie non ? Il la trouvera, c’est à peu près sur. Ils ont tellement peur de mourir, qu’ils trouvent toujours. Je le vois s’approcher des gros monstres. Il me rapporte la dernière proie. Je les cache derrière une bannière.

    Quelque chose m’intrigue. Je le regarde, lui sourit et m’incline. Je passe devant lui et le laisse partir. Soulagé, ce pauvre chat s’enfuit en courant le plus vite possible. Je rigole en mon fond intérieur. Ils sont étranges les chats d’ici.
    Je m’approche, doucement et avec patience. Et aussi attention. Il se pourrait qu’il y est un piège. Je suis peut-être un peu parano, mais je sais que beaucoup veulent ma mort. Et si je m’approche encore ? Encore un petit peu ? Derrière caché par les montres, un autre genre de monstre se cache. Un monstre, comme elle.


    Le tonnerre gronde. Lorsque l’éclair frappa le ciel, je la vis. Elle me vit. Une chatte aux rouges n’inspire jamais confiance. Je la contemple quelques secondes. M’a-t-elle vu ? Je n’en sais rien. En attendant, elle semble comme moi. Le sang se lis dans ses yeux pourpre. Lorsque les éclairs déchirent les cieux, je peux apercevoir son pelage. Le mien, devenu gris se voit déjà.

    Je suis Légende Japonaise, et j’étincelle sous la lumière de Tsuk
    uyomi.


[Désolée, c'est pire que pourris TT. Aucune idée pour répondre x) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste
    MODO CÉLESTE
    Otaku made in Breizh

avatar

Perso 1 : Poitrail Gris [Vent]
Perso 2 : Epine de Rosier [Rivière]
Perso 3 : Esprit du Lagon [Ombre]
Nombre de messages : 1300
Age : 20
Puf : Thoune pour Thouthoune
Moyashi pour Onee-chan
Banane pour Clémentine
Mirabelle pour Pômme
Ploumy pour Loumy
Pogi pour Miny
Marie-Ginette pour Simone et Georgette ^^
Plumsy pour Kumo-san
Poitrail' pour Star'
Poivre pour Liubov

& Céleste pour le reste =)


Date d'inscription : 17/08/2008
Points : 1107

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]   Ven 23 Avr - 11:55

Ta mort est ma vie....





      Oméga se retourna lentement. Plus aucun doute. Il y avait bien là un chat. Cependant, ce félin avait une odeur bien particulière. Jamais auparavant la femelle ne l'avait rencontré. En même temps, c'était la première fois qu'elle se rendait en ce lieux. En général les Spartiates restait sur leur vaste terre. Mais, à vrai dire, la chatte connaissait déjà ce territoire par coeur et commençait réellement à s'ennuyer. Elle aimait l'action, et rester là à rien faire... L'horreur. Pour se distraire, Oméga était venue ici, pour découvrir, et ainsi rencontré de nouvelles proies. Oui, cet entroit regorgeait surement de stupide félin sans cervelle. La Spartiate pourrait ainsi satisfaire sa soif de sang et de vengeance. Qu'ils voient donc comment elle-même elle a souffert avant de dire quoique ce soit.

      Le chat qui venait d'arrivé, justement. Etait-i aussi stupide que les autres ? Oméga allait surement s'en rendre compte rapidement. Malgré l'obscurité, la femelle réussit à observer quelques peu l'inconnue qui ce trouvait en face d'elle. Un éclair zébra le ciel. Ce félin était gris. Vu son regard, elle ne se laisserait pas faire. Bas, c'était surement un de ceux qui croyait fort et tout, mais au moment de mourir, se rend compte qu'il est aussi faible qu'un chaton. Mais, au fond d'elle Oméga sentait que cette rencontre allait faire mal. La femelle plissa les yeux, banda les muscles, prête à risposter si l'autre décidait d'attaquer. Voyons voir, l'inconnue allait-elle lui sauter dessus ? Si c'était le cas, alors elle se rendrait vite compte que son adversaire n'était pas n'importe qui. C'était une Spartiate, et ils seraient bientôt reconnus dans toute le région, craint par tout le monde. Oméga se retint d'éclater d'un grand rire sadique. Que ces stupide chat viennent se plaindre après, jamais ils ne sauront ce que c'est de perdre toute sa famille, ses amis. Jamais, ils ne pourront souffrir comme elle-même a souffert. Elle s'en souviendrait toute sa vie. Les petits corps de ses frères gisant inertes dans la neige. Le dernier de sa famille, le voir partir loin, donc la seule lumière brillant encore dans ses yeux est l'espoir.... En y renpensant, il n'avait surement pas survécu, lui aussi. Reï, le mentor de la Spartiate, celle à qui elle devait tout, était surement morte, à l'heure qu'il est. Oméga sortit de ses sombres pensées et gronda. Approche donc, stupide boule de poils, et vient de mesurer à moi si tu en es capable ! Voila ce qu'on pouvait lire dans ses yeux pourpres. La femelle planta ses griffes dans le sol trempé. Ses pattes étaient souillé de boue. La sanguinaire ne prononça aucune parole. Ce n'était pas à elle de commencer la discuton. Si ce chat l'ignora, tant mieux pour lui, la Spartiate resterait un vague souvenir. Par contre, s'il engageait la conversation, Oméga restera surement un cauchemard, gravé dans sa mémoire à jamais. Enfin, s'il survivait. A vrai, dire la chatte n'avait aucune idée qui elle avait devant elle.





_________________
"Ne vous blamez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre."

Roy Mustang, FMA






Arigato watashi no Star ♥

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Dernière édition par Plume Céleste le Jeu 6 Mai - 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesquatreclans.forumactif.org/
Ombre Lumineuse
Ange des Chats
avatar

Perso 1 : Ombre Lumineuse
Perso 2 : Etoile Japonaise
Nombre de messages : 5908
Age : 21
Puf : Lum's <3


Date d'inscription : 16/05/2008
Points : 1428

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]   Mer 5 Mai - 16:48

    [Tu as finie ou j'attends ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste
    MODO CÉLESTE
    Otaku made in Breizh

avatar

Perso 1 : Poitrail Gris [Vent]
Perso 2 : Epine de Rosier [Rivière]
Perso 3 : Esprit du Lagon [Ombre]
Nombre de messages : 1300
Age : 20
Puf : Thoune pour Thouthoune
Moyashi pour Onee-chan
Banane pour Clémentine
Mirabelle pour Pômme
Ploumy pour Loumy
Pogi pour Miny
Marie-Ginette pour Simone et Georgette ^^
Plumsy pour Kumo-san
Poitrail' pour Star'
Poivre pour Liubov

& Céleste pour le reste =)


Date d'inscription : 17/08/2008
Points : 1107

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]   Jeu 6 Mai - 19:37

[C'est bon, tu peut répondre. Excuse-moi pour le retard]

_________________
"Ne vous blamez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre."

Roy Mustang, FMA






Arigato watashi no Star ♥

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesquatreclans.forumactif.org/
Ombre Lumineuse
Ange des Chats
avatar

Perso 1 : Ombre Lumineuse
Perso 2 : Etoile Japonaise
Nombre de messages : 5908
Age : 21
Puf : Lum's <3


Date d'inscription : 16/05/2008
Points : 1428

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]   Jeu 13 Mai - 13:20

L.E.G.E.N.D.E . J.A.P.O.N.A.I.S.E


    Je n’avais pas l’impression qu’elle me connaissait. Elle croyait vraiment que j’allais l’attaquer. Mais je ne suis pas comme ça. Je vais la laisser attendre. Je vais la narguer. Car je ne serais jamais la première à lancer une attaque. Enfin, si. Je propose, mais je ne fais jamais la première action. Je sais que je serais déboussolée si je commençais. Alors, que lorsqu’on m’attaque, j’esquive si rapidement, l’autre chat est perdu, et je l’attaque à CE moment.

    Je m’avançai un peu vers l’inconnue. Ses yeux pourpres me disaient d’attaquer. Mon corps entier le voulait, mais pas mon subconscient n’était pas d’accord. Mes pensés se perdirent, loin. Très loin. Quelques secondes, mon esprit était parti sur ma contrée natale. Malgré qu’elle ne me manque pas, mais quand j’y pense, un voile de nostalgie me hantait. Je m’arrêtai juste devant elle. Ou lui ? Non c’était bien une femelle. Je m’inclinai légèrement.


    « - Je te salue, commençais-je, Toi la chatte Inconnue. Je te défi. »

    Je regardai avec impatience la mystérieuse personne. Puis mon regard se tourna vers les monstres. Il n’y avait rien de ça sur ma belle contrée d’Oshama. Tout était que nature. Que paysage. Montagne, arbres, lacs. Et bien d’autre. Je m’imaginai en train de m’entraîner, comme je le faisais avant. Mes muscles en éveil. Courante en m’essoufflant Tout était si merveilleux. Des larmes imaginaires voulaient couler de mes yeux, mais rien ne sortit. J’étais forte.

    Je revenais enfin à moi. La chatte était toujours la. Malgré la pluie, le tonnerre et la presque nuit. Je la voyais bien. Même si mon pelage était mouillé jusqu'aux os, je n'avais pas froid. Pourtant des frissons parcouraient tout mon corps. Dans la pénombre je souriais. Personne n'aurait pus imaginer ce que je voulais faire à cette pauvre femelle. Je la sous-estimais peut-être, malgré que j'ai un profond respect pour mon adversaire. Je commençais à perdre patience.



[ court sorry, vraiment vraiment pas d'inspiration Uu ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» + l'alcool tue à petit feu ; ça tombe bien, j'suis pas pressée. (milou)
» La pluie tombe [Libre au Clan]
» Douce pluie, tombe comme un rêve. Bruit de coeur en évaporation. [PV Fye-le-doudou]
» 01.02/14.C. Philadelphie — Toute la pluie tombe sur moi.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Archives
 :: Anciens RPS
-
Sauter vers: