AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Elle hante mes songes, et toi tu me hantes tout court TT [Japan]

Aller en bas 
AuteurMessage
Trafalgar Star
As des Chats
avatar

Perso 1 : Patte d'Eden, Vent.
Perso 2 : Eclat de Flamme, Rivière.
Perso 3 : Coup de Foudre.
Nombre de messages : 3563
Age : 21
Puf :
Nami.
Ou Flame.




Date d'inscription : 02/07/2009
Points : 4170

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Elle hante mes songes, et toi tu me hantes tout court TT [Japan]   Ven 9 Avr - 23:13

Zorro
Peux t-on rendre la clarté des rêves éternelles ?



    Tapis sous un léger voile de feuille, servant de toit à l’édifice, un félin regardait autours de lui avec intérêt et fainéantise. Son corps musclé était appuyé contre l’écorce aqueuse signifiant la venue du printemps. Il soupira, voyant une horde de félin fait des aller-retour, fier de leurs butins de chasses. Ou tout simplement, des novices s’aventurant en patouille avec leurs maîtres. Enfin, si l’on pouvait employer ce mot. Zorro avait tendance à confondre les différentes traditions. Cela faisait a peine une lune qu’il était arrivé au clan, et pourtant, il avait pleins de choses à raconter. Mais tout le monde sait que son passé restera un mystère, de nature peu bavard, il n’a pas forcément envi d’énumérer le long récit de sa vie. Il vient de loin, tellement loin.. Il ne souvient pas même de la distance qu’il a parcouru spirituellement et en vrai. C’était tout simplement inimaginable, et même déconcertant. Mais il se souviendrait toujours de son départ. Pour aller toujours plus loin, dans ses rêves et dans la vie.Le jour ou son esprit s’est soudainement enflammé.

    « Une soudaine solitude. Un soudain chagrin. Le jeune chat avait les yeux perlé de larmes tel un gamin. Pourtant, ce fut sûrement la dernière fois que son esprit fut fragile. Maintenant qu’il avait battu son maître, il était destiné à devenir à son tour le chef de Shimotsuki. Le chaton n’avait pas six lunes qu’il était déjà le plus fort. Pourtant, il regrettait. Les rêves ont encore un but lorsque personne nous tend la main ? C’était la seule qu’il appréciait énormément dans ce monde d’injustice. Mais jamais il n’avait imaginé qu’elle mourrait si vite. C’était trop bête, elle était si forte. Et Kuina était morte d’une mauvaise chute ! Surtout qu’ils sautaient tout les jours de cet endroit avec une immense facilité. C’était trop injuste, et Shindo Katana regardait le monde avec dédain. Pourquoi elle ? Devait-il implorer miséricorde ou se faire absoudre par une divinité pour qu’elle revienne ? Étais-ce ça la vie ? Tant de question pour une si petite tête. Mais il n’avait besoin d’aucune réflexion pour écouter son cœur. Et après avoir jeté un regard sur la vallée, il s’évada tel un voleur. Une voix en lui, lui disait de ne pas se retourner, mais de ne jamais oublier d’où il venait. Il fut arrivé dans le champs des cerisiers. Chacun de ses arbres représentaient un défunt et une tombe. Celui de Kuina était encore un arbrisseau, qui s’alimentait du sang de la chatte pour gagner en grâce et en splendeur. Il récupéra une ou deux fleurs des champs, et les posa sur sa tombe. Puis, de sa voix encore enfantine, il dit :

    « Je ne te dis pas que je reviendrais. Alors Adieu. »

    Adieu. Qu’elle preuve pouvait dire qu’ils se reverraient après la mort..? Et qu’un jour, il apercevrait a nouveau ce visage qui maintenant devait être plein d’exhalaisons ? Le matou croyait en aucune divinité. Mais alors pourquoi parlait-il à une chimère morte ? Ce n’était plus rien, pas même une parcelle de l’âme de sa meilleure amie était encore là. Le félin soupira, puis s’en alla. Et cette fois-ci ce fut à tout jamais.

    « Mon nom, quel qu’il soit, vous ferra tous trembler. Qu’importe la voie que je prends, bonne ou mauvaise, je serais le meilleur. Tu m’entendras du paradis Kuina. »

    Décidément, pour un non croyant, il en disait des choses ! Mais ce fut encore une fois sa dernière phrase religieuse. Avec l’enfance, la foi s’en va souvent. Il ne croyait pas en Dieu, mais en lui. Peu importe ou il irait. Peu importe qui il serait. Un jour son patronyme vous ferra frémir, de manière agréable.. Ou non. C’était son serment avec elle, son but pour avancer. Son esprit était en guerre avec sa promesse. Depuis ce jour, il fonça tête baissée. Tel un voyageur sans attache, découvrant chaque parcelle du monde. Mais laissant tant de choses derrière lui. Et pourtant, ce n’est qu’un chapitre de son histoire. Le reste est beaucoup plus loin. Tellement plus loin que ses prunelles anisés ne pouvait pas encore le voir. »



    Tout ça, c’était bien loin. Maintenant, il s’en fichait royalement. Mais ses rêves, son serment, et son esprit enflammé n’avait pas changé. Mais il était devenu froid, et arrogant. Sa personnalité lui convenait parfaitement. D’un coup, il se leva, toisa la foule avec un air inquiet. Puis il sortit du camps, sans mot dire. Zorro devait juste aller s’entraîner, comme chaque jour. Mais pourtant, beaucoup croyait qu’il avait déjà atteint la perfection.

    « - Ou tu vas comme ça ? lui demanda Eclat de Flammes. Un guerrier très assuré.
    - Ça te regardes ? Je suis libre, qu’je sache ? Répondit-il en s’éloignant. »

    Sa manière de parler dépassait les espérances. Mais le rouquin partit en souriant, comme satisfait de sa réponse. Ce Flame, je l’ai jamais compris, pensa-t-il. Mais il ne s’attarda pas sur le sujet et partit en courrant dans les bouquets. Continuant sa course mouvementée, les muscles tendus. Il mit du temps a comprendre qu’il s’était encore perdu. Son regard se courba vers le sol, espérant repérer une piste, mais seul la sienne était fraîche. Quoi que .. Il sentait une autre personne non loin d’ici. Mais il ne sut donner un nom à celle-ci. Prêt à l’attaque, le regard menaçant, il attendit que la chatte rentre sur scène. Mais lorsqu’il la vit, son cœur s’arrêta. C’était pas possible. Même inimaginable.

    « - .. Kuina ..? »

    Non ce n'était pas elle. Il le reconnut à sa mine. Mais c'était quelqu'un d'autre qui connaissait. Une chatte qui venait de loin, qui avait prit un mauvais chemin, pour se retrouver sur le même que le sien.



Dernière édition par Zorro / Aura le Dim 18 Avr - 16:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre Lumineuse
Ange des Chats
avatar

Perso 1 : Ombre Lumineuse
Perso 2 : Etoile Japonaise
Nombre de messages : 5908
Age : 23
Puf : Lum's <3


Date d'inscription : 16/05/2008
Points : 1428

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: Elle hante mes songes, et toi tu me hantes tout court TT [Japan]   Sam 17 Avr - 15:02

L.E.G.E.N.D.E . J.A.P.O.N.A.I.S.E

« Vive pour Haïr
Haïr en vivant »


    Où suis-je ? Ce paysage accueillant, chaleureux. Je m’en rappelle, pourtant je ne peux le dire. Serais-je revenue dans mon pays ? Non. Ce n’est pas Oshama. Je lève les yeux sur le ciel. Il est rose, enfin donne l’impression d’être rose. Parce que le ciel ne peut être rose. C’est le matin, le soleil se trouve à l’est. Mais où-suis ? Est-ce un rêve ? Peut-être … Ce paysage enfantin, merveilleux m’énerve. Les petits oiseaux chantant dans la plaine remplis d’arbres fleuris et d’herbe verdoyante. Mon corps se dirige instinctivement vers un autre endroit. Je ne comprends pas. Ce n’est pas mon habitude de rêver de ce genre de chose, d’être comme ça. Mon corps se déplace sans que je le veuille. Mais m*rde !

    Je ne serais donc pas ! Je regarde mon pelage, mes pattes tout est pareil. Je ne comprends vraiment pas du tout. Mon esprit s’énerve, mais mon corps semble émerveillé. Suis-je vraiment moi ? Ce déplacement, léger, me ressemble, mais ce n’est pas le mien. Cette façon de s’entrainer ce n’est pas la mienne. Depuis tout à l’heure mon corps se déplace, sans que je le veuille, montant dans les arbres, les redescendant, sautant par-dessus la petite rivière qui passait. Je me dirige vers le mur de terre. Je sors mes griffes. Elles …


    - Kuina ? Que fais tu la ? »

    AAAAAAAAAAAAAH. Je vois la tanière des guerriers. Ce n’était qu’un mauvais rêve. Un mauvais rêve. Pff, comme si j’avais put être la bas. Comme si j’avais put être cette sale c*nne
    Non mais franchement. Qu’elle vienne hanter mes rêves ne m’inquiète pas. Ce n’est pas la seule chatte que j’ai tué. Non ! Je ne l’ai même pas tuée ! Elle est morte toute seule, comme une pas douée. Il n’y a pas de preuve que je les forcé à sauter. Elle aurait put m’attaquer, se défendre. Je prends ça comme un suicide. Je me lève, et sors de la tanière. Les chauds rayons d’Amaterasu me réconfortent. Je souris. Dit bonjour aux rares supérieurs qui se trouvent sur mon chemin. Maintenant, c’est moi qui suis leur supérieur. Je suis lieutenante, et je le vis très bien.


    « - Je vais chasser, marmonnais-je. »



    M
    on beau poils luisant au soleil serpenta la sortie, il se glissa hors du clan et partit en galop dans les horizons. Je devais trouver un chat digne de chasser pour moi. Ma rapidité – non sans faille – me fit arriver très vite en lieu neutre. Je m’approchai doucement de la rivière forestière. Je me regardais dans l’eau. Ce rêve, il revenait dans mon esprit. Je n’avais pas compris pourquoi je n’avais pas reconnu Kuina, mais au final … Nous sommes jumelles. Il y a de quoi confondre. Je soupirai, je n’aimais pas être comme elle. J’étais différente ! Je suis Eiki, et elle c’est Kuina. Non, maintenant je suis Légende Japonaise. Et bientôt je serais Etoile Japonaise. Je brillerais parmi les meilleurs.

    Je humai l’air. Un mâle approchait. Je le savais. Il serait ma proie pour aujourd’hui. Pourtant, j’attendais qu’il se rapproche. S’il ne venait pas, je le pourchasserais. Mais mon odorat et mon ouïe me disant qu’il venait. J’ai confiance en moi. Je l’attendais. Patiemment. Pour ça, ma patience est vraiment incroyable. Ce mâle allait vite, mais les secondes passaient. Passaient. Passaient. Combien de temps j’attendais. Il serait bientôt derrière moi. Je me regardais dans l’eau de la rivière. Perdue dans mes pensés – obscure ou non -.


    - … Kuina... ?

    Ma tête se releva brusquement. Mes muscles se contractèrent. Mon cerveau allait et venait. Que devais-je faire ? Un chat ! Un chat de là bas ! Il me connaissait ! Non ! Il la connaissait. Je repris mes esprits. Je ne bougeais pas. Soudainement je me retournai, les oreilles plaquées, les griffes sorties. S’il me reconnaissait, il devait crever. Sinon on aurait plus confiance en moi. Pourtant lorsque je le vis. Je me rappelai de quelque chose.

    Je m’avançais, je devais parler à ma sœur. Elle était dans un dojo, avec un petit chat. Lui ? Peut-être. Je ne sais pas. En tout cas, elle le connaissait. Ils ne me voyaient pas, mais je voyais leur ombre. ‘’ On ? ‘’. Je me retournais, celui qui se disait être mon père s’approchait de moi. Sur mes gardes, je m’enfuis repartant vers Oshama.

    Mon mini flash sortit de ma tête. Ce chat, qui empestait le clan de la rivière, devant moi, était une connaissance de Kuina. Il s’entrainait contre ou avec elle. Souvent, sinon il n’aurait pas put se rappeler d’elle. Mais une question trotte dans ma tête … Que fout-il la ? Pourquoi est-il-la ? Je ne comprends plus. Je pensais être la seule chatte du Japon, de Say, ici. Et si, et si lui aussi avait fait le même voyage que moi ? Et si, il m’avait suivi ? Puis perdu, à cause du machin volant ?


    « - Qui es-tu ! Comment la connaissais-tu ? »

    Il ne répondrait surement pas à mes questions. Peut-être croirait-il que je suis Kuina. Brr, cette vision m’effraie. Toute notre vie, tout le monde nous à confondu. J’aurais pus prendre sa place, personne n’aurait fait la différence. Le seul hic, elle, elle n’est pas comme moi. Trop bonne, trop gentille. Moi je n’ai pas de cœur, et c’est pour cela que …

    C’était un de ses amis. Et il allait mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Elle hante mes songes, et toi tu me hantes tout court TT [Japan]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elle hante mes songes, et toi tu me hantes tout court TT [Japan]
» Vesper * langue de vipère ou langue tout court, elle est là pour vous (dé-)servir
» EMILY ? Je sais qu’elle a un cœur qui bat et que tout est mort en moi.
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Archives
 :: Anciens RPS
-
Sauter vers: