AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 1ère entraînement de Stigma [Pv Stigma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Étoile de Velours
Félin Star
avatar

Perso 1 : Étoile de Velours / Étoile
Nombre de messages : 756
Age : 21
Puf : Velours ou V'lour

Guimauv' for Cacahuète!
Flower for Nut's
L'Huître for La Moule
Tissudouw for Dow

Vous pouvez trouver d'autre surnom si vous voulez!
Date d'inscription : 14/06/2009
Points : 892

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: 1ère entraînement de Stigma [Pv Stigma]   Mar 20 Juil - 21:56

1ère entraînement de Stigma
Quant l’Art de Tuer devient un jeu.


    Le soleil était sur le point de se coucher. Il n’allait pas tarder à plonger dans les eaux tumultueuses de l’océan. Celui ci ressemblait plus à une mer d’encre que d’eau. Quant à l’astre lumineux, il laissait son reflet vermeil sur la surface de l’étendu d’eau donnant un contraste rouge-noir étonnant. Quelques étoiles commençaient à faire leur apparition, même si elles semblaient plus pâles que la mort. Mais parlons plutôt de celui qui, en ce moment même, observe cet étrange spectacle. Ce n’est d’autre qu’Upsilon, l’un des guerriers sanguinaires des Spartiates. Il attendait et réfléchissait, c’est rare me diriez vous un sanguinaire qui réfléchit. Puis, d’un seul coup, le soleil plongea dans l’eau, Le guerrier gris-brun se releva et commença une course effrénée. Où va-t-il ? A la maison hantée, son point de rendez-vous. Un rendez-vous galant ? Vous n’y êtes pas du tout ! Car le guerrier utilise seulement sa galanterie pour saluer une femelle en lui disant simplement : « Attaquer la première, je vous tuerais après ! » Non, bien sûr que non… Il part plutôt pour apprendre les rudiments des attaques sanguinaires Spartiates à son apprenti : Stigma.

    Le guerrier sanguinaire traversa rapidement les gorges du Dernier Soupir, accélérant vers la plaine paradisiaque, pour enfin arriver à destination. Upsilon s’arrêta et grimpa sur l’arbre qu’il avait toujours décortiqué. Cet arbre, il n’avait plus de feuille ni d’écorce. Les feuilles ? L’arbre est mort… Il ne risque plus d’en avoir. L’écorce ? C’est Upsilon qui à trop passer son temps à faire ses griffes dessus ! Mais le sanguinaire ne s’amusait pas à cela aujourd’hui. Il grimpa sur la plus fine branche qui commençait déjà à craquer. Le matou gris-brun essaya de repérer son apprenti. En vain, car la branche céda et le grand mâle tomba. Il se rattrapa et atterri sur ses pattes. Il feula un bon coup et lança la branche en l’air. Le morceau de bois retomba lourdement à terre et les corbeaux commencèrent à croasser. Ils semblaient rire aux éclats. L’un d’eux se posa sur une branche de l’arbre et se mis à croasser de plus belle. Upsilon, fous de rare, escalada l’arbre mort et donna un grand coup de patte au volatile. Celui-ci tomba a terre, se débattant pour retrouver appuie au sol. Mais le sanguinaire au yeux indigo fut le plus rapide. Il plaça ses deux pattes avant sur la cage thoracique de l’oiseau, l’empêchant de respirer et de se débattre. Le guerrier approcha ses deux canines pointues du cou de sa victime. Et là, tel un vampire, se mit à sucer le sang du volatile. Upsilon se mit à rire et dit :

    -Alors, tu trouve toujours ça aussi drôle ?


    L’oiseau continuait à croasser de douleur, à la limite d’arriver à respirer et en s’étouffant avec son propre sang. Au bon de quelques secondes, les croassements se transformèrent en gargouillis et la tête de l’oiseau tomba au sol. Upsilon lâcha sa proie qui respirait encore faiblement. Le volatile avait encore les yeux ouverts, la membrane protectrice les recouvrant. Ses poumons sifflaient d’une façon horrible et le regard que portait le corbeau au guerrier était significatif. Il avait l’air de dire simplement : « Qu’on en finisse… » Alors, Upsilon retourna l’oiseau, saisit sa tête, et fit claquer bien fort sa nuque. Il venait de réalisé un magnifique coup du lapin, sauf que ça proie un corbeau… Upsilon se retourna, dévisageant tous les autres volatiles des environs. L’un se mit à croasser et s’envola. Les autres le suivirent sans demander leur reste. Le sanguinaire soupira et regarda la lune. Elle était déjà lever, et commençait à grimper dans le ciel noir. Upsilon grogna

    -Mais qu’est ce qu’il fait ? … Si sa se trouve, il y a des guerriers qui garde l’entrée et il n’a pas trouvé le moyen de sortir… Ou peut-être à t’il changé d’avis. Non ! Ce n’est pas possible ! Stigma, ne plus vouloir devenir sanguinaire ? C’est comme si Alpha décidait de redevenir la gentille petite chatonne qu’elle était dans son enfance ! Mais alors, Pourquoi est-il si long ?


    Le guerrier aux yeux indigo commença à faire les cent pas. Il ne savait pas réellement ce qu’il était censé faire. Mais quelques chose le sorti de ses pensées. Le vent c’était remis à souffler. La porte de la maison s’est réouverte et Upsilon se dit qu’il arriverait certainement mieux à voir l’horizon sur le toit en ruine de la bâtisse. Mais il se rappela aussi de toutes les péripéties qu’il avait eut la dernière fois en entrant dans cette maison. Il soupira et entra. Il soupira en entendant la porte claquer derrière lui. Il se remémora la pièce dans laquelle il était rester coincé la dernière fois. Il monta l’escalier et remarqua que quelques-uns des cristaux du lustre étaient tomber. Le félin traversa rapidement le couloir sans regarder la peinture qui lui avait fichu la trouille la dernière fois. Mais arriver devant la dernière porte, il constata avec horreur qu’elle était fermer.

    -Et… Zut !


    Il se retourna et soupira en voyant la brume arriver dans le couloir. Au début il se dit qu’il ne pouvait pas tomber plus bas avec un air blasé. Puis, il se souvint du regard qu’il avait croisé dans la brume. Tout de suite une énorme boule se forma dans la gorge du sanguinaire. Soudain une forme se dessina dans le brouillard. Les deux yeux lumineux de la dernière fois apparurent ainsi que les cris. Upsilon feula baissa la tête en s’enfonça dans le brouillard. Il entendit les pattes de son adversaire fantomatique. Il se disait que s’était son imagination et s’arrêta quand il vit qu’il avait oublié de vérifié une porte. Elle se trouvait juste à côté de la peinture. Il entra et poussa la porte avec son museau. Les premiers mots qui lui sortirent de la bouche furent :

    -Pris au piège…

    Il y avait bien une fenêtre dans cette pièce mais elle était malheureusement fermée. Il grogna, sorti les griffe et commença à entailler le sol. Pour se calmer il décida d’humer l’air. Il sentait pourtant une brise fraîche mais ignorait d’où elle venait. Upsilon n’eut même pas le temps d’observer la pièce de faute en comble car il venait de voir disparaître un rat dans une fissure derrière un lit. Le guerrier s’approcha et sembla heureux. Elle était suffisamment grande pour qu’un chat puisse passer. De l’autre côté de la fissure, il reconnut la pièce avec le grand piano à queue. Il se dirigea vers le balcon et sorti. Il s’étira et bailla avant de se passer la patte derrière l’oreille. Il tourna la tête et soupira longuement :

    -Pfft ! Je l’avais oublié ce lierre… Si j’avais su, je serais passer par-là…

    Upsilon haussa les épaules, blasé. Après quelques instants, il sauta sur les rebords du balcon de marbre blanc. Il scruta le paysage au loin. Pas besoin de monter sur le toit, le balcon était suffisant. Au bout d’un certain temps, il aperçut enfin une masse rousse bouger. Il était de l’autre côté du portail. Le guerrier sanguinaire sauta du balcon pour le rejoindre. Après une petite course effrénée sur le sentier de sable, il arriva enfin devant son apprenti. Il lui fit signe de passer de l’autre côté du portail et l’emmena sous un petit abri de ronce. Il le salua et lui demanda de s’asseoir. Stigma s’exécuta, attendant les paroles du guerrier sanguinaire. Upsilon, comprenant son attente se releva et commença :

    -Nous y voilà… Nous voilà à ton premier entraînement ! Je vois que tu es prêt, même si tu as mis un certain temps à venir. J’espère que tu m’expliqueras la cause de ce fâcheux contre-temps… Mais parlons du plus important. Je t’ai vu à l’œuvre à notre première rencontre et surtout à la dernière Assemblée des « Sans-cervelles ». J’ai donc remarqué que tu connaissais déjà les bases et l’essentiel des combats sanguinaire. Pour moi, la seule chose qui te reste réellement à apprendre ou plutôt à découvrir ; c’est ton style. Le jeune félin roux le dévisagea, ne comprenant pas les paroles du matou gris-brun. Chaque sanguinaire a sa manière d’attaquer et de tuer. Si tu reprends les même techniques qu’un autre et qu’un chat à déjà rencontrer ton modèle, il risque de mieux contre-attaque et donc, te vaincre plus facilement… Tu me suis ? Je vais t’apprendre ma manière d’attaquer et d’autre que j’ai appris auparavant. A toi de trouver une variante ou une toute autre attaque qui soit digne de toi. Je t’apprendrais d’autres choses plus tard… Suis-moi.

    Upsilon se leva, et emmena Stigma à un endroit plus propice à l’entraînement du sur doué.


Dernière édition par Velours & Rose le Mar 10 Aoû - 15:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stigma
Félin Légendaire
avatar

Perso 1 : Etoile d'Encre / Ombre ~ morte
Perso 2 : Nuage Pourpre / Ombre ( Mélodie des Brumes )
Perso 3 : Boule d'Aubépine > Nuage d'Aubépine / Ombre ( Ectoplasme du Démon )
Nombre de messages : 2084
Age : 20
Puf :
E N C R E



C'est ;

► Mon Puf
► Ma Signature
► Mon Surnom
► Mon Pseudo

Ce n'est pas ;


► Mon Prénom
► Mon Nom
► Ma Couleur préférée
► Mon Type de stylo.

Date d'inscription : 05/01/2010
Points : 2373

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: 1ère entraînement de Stigma [Pv Stigma]   Mer 4 Aoû - 13:41

  • Stigma



    J'ouvris un oeil. Il faisait nuit. J'entendais les ronronnements légers des autres. Je me levais souplement, prenais le temps de faire soigneusement ma toilette. J'étais en avance, pas la peine de me presser. A pas feutrés, je me faufila a l'exterieur. L'air était frais, le ciel sans nuage. Au trot, je passa le tunnel d'aubepines.

    Dehors, la mousse était gorgée de rosée. Les pierres luisantes étaient encore glacées et les troncs raides, sans couleurs. La brume épaisse m'empêchait de voir très bien de loin. A tatont, j'avançais dans la forêt que je connaissais depuis la première heure de ma vie. A l'odeur, je pistais mon instinct. La mousse laissa place à de la terre boueuse. Mes pattes étaient trempées, mon pelage épais me collait à la peau. Je commença à axcelerer le pas. J'étais presque au galop. Puis soudain, je sentis le vide sous mes pattes. Je roula dans la terre. Emporter dans mon élan, je m' heurtais violement à une pierre.

    Pendant quelque minutes, je restais inconcient. Puis je me releva, tituba et me remis droit. J'étais tombé dans un trou, réalisais-je au bout de quelques secondes. Une petite goutte écarlate perla sur ma moustache. Je la léchai avec delectation.
    Je pris mon élan et bondit. Mes pattes avant se plantèrent dans la terre. Je pédala avec mon arrière train, tentant de trouver une prise.

    Quand je réussi enfin à m'extriper de ce trou, je galopa vivement vers la maison hantée. Elle n'avait pas changée, toujours aussi belle et macabre. Je souris. Doucement je fis le tour. Devant le balcon de marbre, je découvris un félin brun aux épaules massives. Je le reconnu de suite, mon mentor...

    Je grimpa habilement au lierre pendu sur la façade du batiment. Une fois à la hauteur du balcon, je tendis mes muscles et bondit. J'arriva juste sur la rambadre et stabilisa mon équilibre.
    Nous nous saluâmes et il m'intima de le suivre. Mon entrainement allait commençer et mon coeur battait déjà la chamade. J'étais fébrile, la soif d'apprendre et de ... Tuer... ( Twisted Evil Twisted Evil )

_________________





Etoile d'Encre . Nuage Pourpre - Stigma . Boule d'Aubépine . Nuage de la Symphonie . Fleur de Cristal . Fourrure Enneigée. Mirage - Âme du Desert . Nuage de Fraise . Queen . Nuage Boréal

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile de Velours
Félin Star
avatar

Perso 1 : Étoile de Velours / Étoile
Nombre de messages : 756
Age : 21
Puf : Velours ou V'lour

Guimauv' for Cacahuète!
Flower for Nut's
L'Huître for La Moule
Tissudouw for Dow

Vous pouvez trouver d'autre surnom si vous voulez!
Date d'inscription : 14/06/2009
Points : 892

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: 1ère entraînement de Stigma [Pv Stigma]   Jeu 5 Aoû - 22:55

Chute libre…

    Le ciel était devenu noir très rapidement. Les orages étaient de plus en plus fréquent à cause des fortes chaleurs de l’été. La première goutte tomba enfin sur le sol. Tant pis, il devait tous de même faire cet entraînement. Les deux félins au corps svelte et élancé se promenaient au milieu des trompes d’eau. Le sol commençait déjà à être boueux. Les deux sanguinaires avaient plutôt l’impression de marché à l’intérieur d’un marécage que d’une plaine près d’une bâtisse abandonnée. Le félin s’arrêta dés qu’ils eurent passé les anciennes clôtures qui entourait la Maison Hantée. Là, un champ de pierre s’offrait à perpétuité. Il s’arrêtait juste à l’endroit de la falaise, où l’on entendait déjà les vagues déferlés à cause du vent qui commençait à souffler. Le premier éclair apparu. Certaine roche paraissait fantomatique sous l’effet de la foudre. Comme si elle emmagasinait la lumière pour continué à luire. Les matous étaient à présent tout à fait trempé. Ils arrivèrent à trouver des pierres en équilibre pour pouvoir se faufilé dessous. Le mentor, Upsilon essaya de se débarrassé du surplus d’eau sans y parvenir. Après plusieurs tentatives ratées, il commença à discuté avec son élève :

    -Quel temps ! Mais voyons le bon côté des choses, tu sais de battre sur un sol sec, quand est-il sur un sol mouillé ?

    Le sanguinaire tourna les talon et se dirigea tous droit sous la pluie diluvienne. Il s’arrêta et fit un signe à son jeune élève d’avancé. Celui-ci réprimanda un petit frisson avant de sortir de sous l’abri de pierre. Leurs pelages redevinrent trempé au bout de quelques instants. Upsilon désigna un rocher en suspension. L’apprenti le dévisagea avant de se diriger vers celui-ci. Upsilon grogna et fit reculer son apprenti jusqu’au tas de roche. Il retourna à l’endroit ou il se trouvait et montra avec son museau la même pierre que la première fois. Stigma haussa les épaules, ne comprennent toujours pas les gestes insensés de son mentor. Il se frotta donc contre la pierre trempé et celle-ci vacilla. Le grand sanguinaire gris-brun ne broncha pas. Il attendit que la roche se rapproche au plus près de lui pour l’esquivé. Stigma, qui avait enfin comprit son entraînement fit tomber encore quelques pierre et observa les réflexes de son maître. Après quelques minutes, Le guerrier aux yeux indigo dit à son élève :

    -Aller ! C’est à ton tour à présent !

    Le sanguinaire grimpa sur le tas de rochers et Stigma en descendit. Le félin gris-brun commença d’abord à faire tomber les pierres à intervalle régulier. Puis, il accéléra la cadence, faisant vaciller plusieurs rochers en même temps, de plus en plus près. L’apprenti sanguinaire se débrouillait plutôt bien, même très bien. Il avait esquivé sans le moindre souci toutes les pierres. Mais ce fut à la dernière qu’un problème se produisit. Elle était trop grosse pour pouvoir passer par-dessus. Alors le jeune sanguinaire passa à côté. Seulement, à côté se trouvait une sorte de crevasse entre deux pierres. Le félin roux essaya de ne pas tombé mais sans succès. Il parut blasé, comme s’il revivait pour la deuxième fois la même chose. Il vacilla et essaya de se rattrapé contre la roche lisse et glissante. Mais, avant de basculer complètement, le guerrier sanguinaire aux yeux indigo arriva à attraper l’une de ses pattes. Il commença à son tour à glisser le long de la pierre lisse, faute d’appui. Ils tombèrent tous les deux dans le gouffre. A plusieurs reprise, Upsilon s’écrasa contre les parois de la petite crevasse. Ils atterrirent tant bien que mal sur le sol trempé. Le matou sanguinaire s’écroula au sol, le souffle court. Il arriva seulement à lancé :

    -Sa m’apprendra à vouloir faire des entraînements avec un temps… pa-pareil…

    Le félin ferma les yeux, entendant simplement un bourdonnement dans ses oreilles et une voix. Une voix qui le hantait depuis des années. Elle était douce et mielleuse. Elle lui rappelait tant de souvenirs. De terrible et douloureux souvenir. Il avait l’impression que chacune des syllabes se plantait dans son cœur comme le faisait le plus tranchant des poignards. Il sentait sa force le quitté.

    -Néant ? Pourquoi… Pourquoi as-tu fais cela ? Pourquoi les-les as-tu tués ? Tu n’es pas un monstre pourtant… … …

    Il sombrait dans l’inconscience…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1ère entraînement de Stigma [Pv Stigma]   

Revenir en haut Aller en bas
 
1ère entraînement de Stigma [Pv Stigma]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1ère entraînement de Stigma [Pv Stigma]
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Archives
 :: Terres des Spartiates :: La Maison Hantée
-
Sauter vers: