AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi nier le fait que l'on a besoin de parler ? {Fourmilier ♥}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bois de Cerisier
Félin Légendaire
avatar

Perso 1 : Plume Équivoque {Solo' (ex Chef du Tonnerre)} BREAK.
Perso 2 : Petite Rivière {Rivière} BREAK.
Perso 3 : Petit Esclave {Vent} BREAK.
Nombre de messages : 1026
Age : 18
Puf : Biscus.

Esclave de Dieu pour les adorateurs des Fruits Maudits.
L'Esclave BG, Joseph le BG ou Joseph [...] pour les Adorateurs de la CB. :3
Date d'inscription : 10/01/2010
Points : 1179

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Pourquoi nier le fait que l'on a besoin de parler ? {Fourmilier ♥}   Mer 26 Jan - 20:51

Plume Équivoque


Aujourd'hui est un jour magique. Aujourd'hui est un jour glorieux. Aujourd'hui est un jour de fête. Pourquoi ? Car je sens qu'il va se passer quelque chose qui va m'ouvrir les yeux sur ce que je suis vraiment. J'ai déjà une petite idée de ma personnalité : un chat colérique, gentil au fond, obsédé par la nature qui ne pense qu'à sa plante. Sauf qu'aujourd'hui je ne pense pas à ma fleur. Mais pour en savoir plus sur ce fameux quelque chose, j'avais besoin d'être dans mon élément : la flore. Quoi de mieux que l'Arbre Japonnais ? Un tapis de fleur se déroule sous mes pattes tremblotantes d'émotions lorsque je pénètre en ce lieu par l'intermédiaire d'un des tunnels réservé au Clan. Je hume l'air et ses senteurs odorantes de pétale rose. Mais il y a toujours le mélange âcre qui marque le passage des félins groupés pour leurs assemblées. Je connais beaucoup de chose sur eux vu que j'ai fais parti d'un des leurs il y a quelques lunes de ça. Sur un coup de tête, je l'ai quitté mais je n'en suis pas non plus mécontent. Juste un peu triste. Pourtant, cette expérience m'a ouvert les yeux. Je connais leurs habitudes et c'est incroyable comment ils arrivent à s'entraider ensemble pour rester unis. Au début, j'étais carrément déboussolé, mais avec le temps, je m'y étais fait.

Je m'avança doucement vers l'arbre majestueux. Son tronc était en parfait état si l'on enlevait les marque de griffure provoqués par la montée et la descente des Chefs lors des Assemblée. Je m'allongea doucement dans les pétales humides et huma au plus profond de moi cette senteur tellement agréable... Soudain je ressenti le besoin de m'endormir profondément quelques minutes, juste quelques minutes, de quoi me redonner un peu de force pour chasser après...
Je resta endormis beaucoup plus longtemps que quelques minutes.

Le parfum tellement puissant des plantes abondantes en ce lieu m'avait tourné à la tête. C'était comme si vous veniez de prendre un somnifère contre votre gré et qui prenait possession de votre corps jusqu'à vous endormir. En reprenant mes esprits, je découvris que les pétales de fleurs qui m'entouraient avaient été sérieusement amochés. Quand je suis arrivé, le tapis rose était parfaitement intacte, et maintenant, il est entièrement piétiné. Je bondis sur mes pattes, tous mes sens en alerte. Un intrus s'était infiltré ici pendant mon "sommeil" et devait me surveiller à l'heure qu'il était.
J'avais raison.

(nul =/)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N u a n c e
Félin Légendaire
avatar

Perso 1 : Sankara
Perso 2 : Poussière d'étoiles, Vent.
Perso 3 : Jouvence des Ombres, Ombre.
Nombre de messages : 1961
Age : 21
Puf : Sanka' ou bien Sankara tout simplement.


Date d'inscription : 28/05/2010
Points : 2254

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: Pourquoi nier le fait que l'on a besoin de parler ? {Fourmilier ♥}   Dim 6 Fév - 12:44




Tourbillon d'Écume

Le désir est la moitié de la vie. L'indifférence est la moitié de la mort.

Tout autour de lui semblait si magique. Si beau. Si pur. Sa tête le faisait souffrir. Une telle quantité d'odeurs, même agréables, lui donnait une migraine pas possible. Ses yeux, comme un océan en noir et blanc, fouillaient la lande qui s'étalait devant ses pattes. Il avait envie de parler aujourd'hui. Et le pire, peut être dans son histoire, était que hier, sa chouette s'était envolée. Elle ne s'était même pas retournée, elle avait seulement sauté de sa branche et battu des ailes. Son cri résonnait encore dans ses tympans, comme un écho qui inlassablement ne cesserait de rebondir. Lorsqu'il l'avait vu disparaitre dans les ténébres du ciel, le matou de neige avait fondu. Comment allait-il supporter sa solitude maintenant ? Il fallait qu'il trouve une autre passion, une autre occupation que d'emm*rder cette pauvre chouette délurée. Tourbillon d'écume aimait ce volatile comme il aimait sa propre vie, c'est à dire, pas beaucoup. Ses pattes s'agitaient toutes seules, des fourmies traversèrent ses membres de haut en bas. Il avait envie de courir. C'était un besoin perpetuel chez lui. Courir, doucement. Courir, rapidement. Courir, voler, planer, flotter. Mourir. Pourquoi pensait-il à ça maintenant hein ? Ce n'était ni l'endroit ni le moment pour penser à la mort. Il aurait aimé être une femelle pour pouvoir donner la vie. A cet simple idée, ces babines se retroussèrent en un rictus malicieux. Il se faisait rire tout seul. Le voilà bien. Il était fou ce matou. Il avait grand besoin de quelqu'un dans sa vie, d'un élément qui pourrait le soutenir, le maintenir. L'aider.

Il placait ses pattes, machinalement, l'une après l'autre. Les pétales rosés caressaient ses coussinets tandis que les multiples odeurs chatouillaient ses narines. Un fûmet, bien plus fort que celle des fleures, dominait tout. Le matou au pelage couleur meringue la percevait, il ne s'inquiètait pas. Il savait que au cas où l'intru aurait envie de tâter ses griffes, elles seraient là, prêtes à être dégainer comme des sabres aiguisés. Devant lui, ce n'était pas un guerrier éffréné, ni une reine avide de défendre ses chatons mais un matou aussi pomé que lui. La simple pensé d'être confronté à nouveau au regard des autres fit frémir le chat au pelage semblable à la couleur des nuages. Ses prunelles grises surfèrent quelques instants à la limite entre ciel et terre. La brume recouvrait l'horizon et un magnifique couché de soleil s'étendait à perte de vue. L'étendue autrefois azur se teintait d'une jolie couleur orangée et les nuages, chassés par le vent, s'agitaient. Tourbillon d'écume soupira, s'assit. Et ria.

- Humpf.

Un onomatopé. Une seule syllabe mâchée par un rire confus. Presque inodible, le "salut" se transforme en "humpf". La classe. Le matou blanc se dandine, gêné par tant de âneries en une journée. Il pose ses prunelles effacées sur le chat d'en face et le découvre vraiment. Carrure imposante tout de même, non pas par desmuscles naissants mais par une lueur farouche dans ses prunelles. Tourbillon d'écume l'observe, lentement, il apprend à reconnaitre les détails du corps du félin. Puis, il l'interroge du bout des yeux, ses iris s'agrandissent sousla surprise quand le chat d'en face se met à parler. Il le sait, il le sent, aujourd'hui, il ne fera pas usage de ses griffes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pourquoi nier le fait que l'on a besoin de parler ? {Fourmilier ♥}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi nier le fait que l'on a besoin de parler ? {Fourmilier ♥}
» L'alcool fait presque le bonheur (pv Raphaël ) - TERMINE
» Velvet Sky explique pourquoi elle a fait gagné Ashley
» De l'alcool pour oublier première idée... PV Baban'
» relevage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Archives
 :: Anciens RPS
-
Sauter vers: