AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Tss... |Minuit|

Aller en bas 
AuteurMessage
Mélancolie Démentielle
    MODOW SWIE
    I will never forget you...

avatar

Perso 1 : Mélancolie Démentielle / Rivière
Perso 2 : Petite Aile / Rivière
Perso 3 : Framboise Sauvage / Rivière
Nombre de messages : 3702
Age : 24
Puf : Swie ( entre autre !^^)



River Power !
Date d'inscription : 02/05/2009
Points : 4204

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Tss... |Minuit|   Lun 17 Oct - 22:37

Mélancolie Démentielle :

Le paysage était d'une beauté à couper le souffle.
Malgré l'hiver qui approchait et l'automne, les fleurs gardaient toutes leurs beauté. Colorant la terre d'une farandole de couleurs éclatantes, toutes plus scintillante te lumineuse sous l'éclat du soleil zéphyrien. Au milieu de cette arc-en-ciel terrestre, une tâche de blancheur trônait. On aurait pu croire que c'était fait expret, que le peintre qui avait dessiner ce tableau idyllique avait volontairement laisser cette petite tâche blanche. Mais non, ce n'était pas voulu, enfin pas tout à fait ; bien sur, cette petite tâche blanche avait choisit d'être là, au milieu de toute ces couleurs, mais elle n'avait pas choisit de faire "tâche." Rapprochons nous un peu.
Cette tâche en question est un chat, enfin une chatte plus précisément. Son pelage est de toute beauté : d'un blanc virant au crème par endroit. De petite tâche chocolat égayent un petit peu se poil neigeux, colorant son museau, ses oreilles et le bout de ses pattes. Plus près encore ? Maintenant on peu voir ces yeux. Deux perles en amandes couleur océan. Ils sont beaux, très beaux même, pourtant, quelque chose cloche. Jadis pétillant de malice et de joie de vivre, ces perles océanes sont maintenant d'une froideur effrayante. Pourquoi ce changement ? Que c'est-il passé pour qu'une féline croquant la vie à pleine dent et aussi gentille qu'elle est pu se transformer en ce fantôme vide de toute âme et de tous sentiments, se trainant là où ses pattes affaiblies veulent bien la conduire. Enfin, cela n'est pas le sujet, c'est une autre histoire, un autre conte que je ne vous ferez pas le plaisir de narrer. Ne ressassons pas le passé et revenant au présent.
Les yeux perdus dans le vide, fixant un point qu'eux seuls connaissaient, la féline continuait sa progression. Même la beauté du lieu qu'elle traversait ne l'affectait pas. Les fleurs et les herbes s'écartaient sur son passage, créant derrière elle un fin sillon de désespoir. Piétinant sans aucune compassion les fleurs des champs, la féline bondit en avant et atterrie à la lisière entre la forêt et la prairie colorée. Devant elle l'immensité du bois s'étendait à perte de vue, l'horizon sombrant dans une dédale de noirceur. Sans plus réfléchir que cela à ses actions, la chatte se faufila avec l'agilité d'un poisson et la souplesse d'un serpent à travers les épais buissons qui marquaient la frontière. Une fois ce futile obstacle franchit, la féline s'arrêta quelques instants et s'ébroua afin de chasser les branchettes et feuilles importunent. Son épais pelage ondula avant de retomber à sa place en toute légèreté. La guerrière fit un pas en avant, continuant son chemin, mais elle s'immobilisa, une patte en l'air. Avec lenteur, elle posa son membre coupé dans son élan sur le sol tapissé d'humus. Ses fines oreilles couleur chocolat vibraient au moindre son de l aforêt, tournant avec aisance et rapidité. Son regard d'azur passa de glacial à perçant à l'instant où elle entreprit de scruter la pénombre du sous-bois. Les secondes s'écoulèrent sans qu'elle ne bouge d'un pouce. Finalement, au bout de cinq minutes environs, la chatte siffla entre ses dents et pesta :

-" Tss..."

Elle s'ébroua une nouvelle fois et reprit sa progression comme si de rien n'était. Pourtant, derrière elle, une silhouette féline à demi-dissimulé par l'obscurité bondit à sa suite.

|Arff, j'suis désolé...c'est trop nul....<.<|

_________________
Énergie Mystique
Puise ton énergie de la haut, et tu verras, tout ira bien ...


Spoiler:
 



Esquisse Elfique
Tout en harmonie.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant du Dragon
Félin Légendaire
avatar

Perso 1 : Chronique de Minuit>River
Perso 2 : Mot d'Amour>Thunder
Perso 3 : Nuage de Légende>Thunder
Nombre de messages : 1459
Age : 21
Puf :
Minuit, Midnight ou Cary' pour tout le monde
MiD par Biscus
MarMOTte par Night
Jacky Sparrow par Céléste
Choupette par mon Ange Gardien
Midnette par Pinette
Minoch par Tagadoch Choupy
MiD-Chou par Noch
Doudou par Patty Ambry


[22:31:14] Nuage des Caraïbes a rejoint le chat le Sam 4 Fév - 22:31.

[22:31:28] Nuage des Caraïbes : salut madame CB.

[22:31:33] Nuage des Caraïbes : Comment allez vous?.

[22:31:37] Nuage des Caraïbes : Bien vous dites?.

[22:31:53] Nuage des Caraïbes : Et bien j'en suis forte aise, car moi aussi madame CB.

[22:32:19] Nuage des Caraïbes : Hum....

[22:32:26] Nuage des Caraïbes : Vous vous sentez seule?.

[22:32:40] Nuage des Caraïbes : Et bien, sachez que moi aussi, je me sens un peu seule..

[22:33:01] Nuage des Caraïbes : Tenez, voici un peu de thé à l'orange. Voulez vous un sucre avec?.

[22:33:09] Nuage des Caraïbes : Non?.

[22:33:17] Nuage des Caraïbes : Et un nuage de lait?.

[22:33:26] Nuage des Caraïbes : Alors, voilà pour vous madame..

[22:34:51] Nuage des Caraïbes : Tenez, voici un petit morceau de gâteau au chocolat..

[22:35:14] Nuage des Caraïbes : Dites moi, madame CB, avez vous un petit ami?.

[22:35:30] Nuage des Caraïbes : Non?.

[22:35:36] Nuage des Caraïbes : Même pas un amoureux?.

[22:35:51] Nuage des Caraïbes : Voilà qu'on a des choses en comment ma chère!.

[22:36:02] Nuage des Caraïbes : Et j'en suis vraiment très heureuse..

[22:36:49] Nuage des Caraïbes : Tient?.

[22:37:01] Nuage des Caraïbes : Vous avez besoin d'un mouchoir?.

[22:37:24] Nuage des Caraïbes : Tenez.

[22:38:17] Nuage des Caraïbes : Ma chère amie, avez-vous besoin de ce coussin?.

[22:38:39] Nuage des Caraïbes : Je crois que mon séant va se transformer en crêpe au nutella..

[22:38:48] Nuage des Caraïbes : Merci madame CB.

[22:41:16] Nuage des Caraïbes : Voulez vous que je vous lise une histoire?.

[22:41:20] Nuage des Caraïbes : Non?.

[22:41:33] Nuage des Caraïbes : C'est bien dommage....

[22:41:54] Nuage des Caraïbes : Vous voulez que je vous raconte ce que j'ai fait aujourd'hui?.

[22:41:58] Nuage des Caraïbes : Et bien soite!.

[22:42:27] Nuage des Caraïbes : Je suis aller au collège. Puis j'ai geeker, puis geeker puis encore geeker. Manger, Dodo. Geeker..

[22:42:31] Nuage des Caraïbes : Voilà.

[22:42:51] Nuage des Caraïbes : Et vous?.

[22:43:06] Nuage des Caraïbes : Plein de gens sont venu parler ici?.

[22:43:09] Nuage des Caraïbes : Ah....

[22:43:31] Nuage des Caraïbes : Oui....

[22:43:41] Nuage des Caraïbes : Il y avait une folle qui marchait sur un toit....

[22:43:44] Nuage des Caraïbes : Oui. Oui.

[22:43:54] Nuage des Caraïbes : C'était moi ma chère amie..

[22:43:57] Nuage des Caraïbes : Ah?.

[22:44:05] Nuage des Caraïbes : Je suis folle dites-vous?.

[22:44:15] Nuage des Caraïbes : Mais non, juste uh peu cinglée....

[22:45:58] Nuage des Caraïbes Very Happyésolée ma chère..

[22:46:07] Nuage des Caraïbes : Vous ai-je manqué?.

[22:46:14] Nuage des Caraïbes : Vraiment désolée..

[22:47:38] Nuage des Caraïbes : Oh!.

[22:47:49] Nuage des Caraïbes : Regardez! Une étoile filante!.

[22:47:55] Nuage des Caraïbes : Faites un voeu!.

[22:48:32] Nuage des Caraïbes : Qu'avez vous fait?.

[22:49:28] Nuage des Caraïbes : comme voeu voyons!.

[22:49:36] Nuage des Caraïbes : Vous n'avez pas le droit de le dire?.

[22:49:41] Nuage des Caraïbes : Dommage.

[22:50:11] Nuage des Caraïbes : Il est tard non?.

[22:50:31] Nuage des Caraïbes : Oui, la lune est presque pleine..










Date d'inscription : 01/07/2010
Points : 1658

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: Tss... |Minuit|   Jeu 20 Oct - 20:33

Chronique de Minuit
Ne joue pas avec mes nerfs...



Mmmh...
Franchement, pourquoi nos anciens ont-ils créé quatres clans? Juste pour jouer? Parce que nous sommes des pions sur un jeu d'échec? Non, je ne crois pas. Le monde est injuste et il le sera encore. On ne s'acharne pas sur une question qui est idiot ou intelligent. Il n'y a que les fous qui font ça. Souvent, on se demande pourquoi on vit, se qu'on fait. Et pourtant, beaucoup connaissent la réponse. Moi, je vous le dis... On ne vit pas pour vivre mais pour mourir. Je sais que cela ne veut rien dire mais je m'en fiche complètement. Le monde est cruel, le paradis n'existe pas. Alors que les enfers, eux, existent. Et oui, et pour tout vous dire... On y est déjà. La mort est simple quand on le dit, moi je ne trouve pas. De plus, Âme d'Argent, mon premier tuteur, m'en avait parler. Les quatres clans ne serent quasiment à rien à par se battre. Tuer. Mourir. La loyauté, dites-vous? Non, la souffrance et la tyrannie seraient les mots justes. Depuis la mort d'Etoile Bleue, le monde est comme devenu... Invivable. Etoile de Vanille, je m'en fiche. Etoile d'Azur, alors là je le bouffe! Il m'a peut-être fait mon baptême mais je le hais. Âme d'Argent me la dit. Il ne faut plus leur faire confiance aux chefs. Mais mon père me dit que c'est faux. Et bah... Mieux vaut écouter mon cher mentor. Vous dites que je suis folle? Mais pas du tout, j'ai le droit d'écouter qui je veux et faire ce que je veux! A quoi bon les règles du guerrier? Je leurs ai obéi mais n'apportent que malheur. De plus, tout le monde se moque de mon fils alors qu'il n'a rien fait. Si je le pouvais, je choisirai moi même le mentor de ma descendance. Et un jour, peut-être, je rejoindrai des plus dangeureux des chats pour accomplir le rêve d'Âme d'Argent. Il vient me voir toutes les nuits dans mes rêves. Je crois que je vous ai bien trop parler. Allez, sortez de mes pensées, je n'ai rien d'autres à vous conter. Ouste!


Le jour allait bientôt se lever dans ce petit monde vivant. Les étoiles s'éteignaient peu à peu dans le ciel et les chants des oiseaux venaient de commencer une douce symphonie. Les clapoutis des ruisseaux faisaient résonnance parmis les arbres. Des feuilles orangés, rouges, jaunes et autres couleurs tombaient des arbres en tourbillonant. Et sur un rocher, une forme féline se détachait des autres. Son pelage noir brillait sous l'aube et son étoile blanche au front donnait l'air d'une déesse en transe. La jeune chatte regardait de son unique oeil l'eau clair. Un sourir niai aux bout des lèvres. Elle appartenait au clan de la rivière. Songeuse, Chronique de Minuit pensa comment accomplir les désirs ambitieux. Au fond, elle ne voulait de mal à personne mais quelque chose, ou quelqu'un lui disait de le faire. Et elle savait qui s'était. Elle leva la truffe au ciel. Le soleil montait assez vite et la borgne ne voyait pas le temps passer. D'un petit rire narquois, elle se leva de son rocher et partit parmis les broussailles.


Un oiseau s'était posé avec élégance dans les autes herbes. Son bec tappant le sol pour ramasser quelques insectes cachés sous les petits cailloux. Mais ce petit chasseur ne voyait-il donc pas le danger qui le guettait parmis le feuillage d'un arbre? Les griffes d'un plus gros prédateur l'attendaient et sortirent dès que le volatile commença à picorer. L'ombre féline sauta de son arbre avant d'emprisonner la pauvre bête complètement appeurée. Le chasseur en question était notre féline de ce matin. Chronique de Minuit regarda l'oiseau se débattre entre ses pattes avant, mais rien ne fit, le prisonnier n'aggravait que les choses en touchant les griffes. Alors la féline ecrasa sa proie entre ses pattes et du sang gicla. La jeune guerrière le faisait très lentement et avec plaisir. La bestiole souffrait et elle aimait entendre ses cris de détresse. Finalement, quand la bête rendu l'âme, Chronique de Minuit la laissa là pourrir parmis les arbres. L'oiseau était peut-être grasouillé mais elle n'en avait pas envi de nourrir sans clan. La chatte marcha dans les hautes herbes, reniflant un peu partout et les oreilles, aussi droite qu'une grue, étaient prêtes à signaler un danger. La borgne, malgrès un oeil aveugle à cause d'un de ses camarades surnommé Etincelle du Zénith. Soudain, elle s'arrêta, une odeur nouvelle venait de lui chatouiller les narines. Elle releva la tête parmis les broussailles. Etonnée de sentir une odeur proche de la sienne, mais se calma aussitôt en reconnaissant celle de la Rivière. La chatte noire, curieuse, suivit cette odeur.


La guerrière arriva alors près d'une clairière et y vit... Mélancolie... Chronique de Minuit s'arrêta. depuis quand la siamoise était remise sur patte? Bien qu'elle soit plus vielle et plus expirémenté que Minuit, la guerriire devait être perdu dans ses pensés et marcher droit devant elle. La chatte noir fit la grimace et tira une langue toute rose. Elle n'aimait pas espionner mais pourquoi pas? Elle bondissa alors de sa jungle et suivit la féline d'un pas lent.


[ désolée de la qualité...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélancolie Démentielle
    MODOW SWIE
    I will never forget you...

avatar

Perso 1 : Mélancolie Démentielle / Rivière
Perso 2 : Petite Aile / Rivière
Perso 3 : Framboise Sauvage / Rivière
Nombre de messages : 3702
Age : 24
Puf : Swie ( entre autre !^^)



River Power !
Date d'inscription : 02/05/2009
Points : 4204

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: Tss... |Minuit|   Sam 22 Oct - 21:02

|Mélancolie c'etait Swie avant ! =) Je sais plus si je te l'ai dit. |

Mélancolie Démentielle :

Ah, tu veux jouer ? D'accord, mais c'est moi le chat.

    Les feuilles mortes craquaient sous ses pas à mesure qu'elle progressait vers le cœur de la forêt. Au dessus de sa tête, le vent soufflait sur les branches, les forçant, même les plus puissantes d'entre elles, à courber l'échines sous une telle puissance. La craquement sinistre du bois qui travaille, qui résiste, raisonnait dans la forêt silencieuse. L'hiver approchant à grand pas, les petits animaux qui, pendant les chaudes saisons se prélassent sous les rayons astraux, se terrent désormais bien au chaud dans leurs terriers. Enfin, tout cela n'était que futilité. La féline siamoise se contrefichait complétement de connaître l'emploi du temps d'un mulot ou de savoir que le vent souffle.
    La chose qui la préoccupait d'avantage était le félin qui depuis son entrée dans la forêt la suivait et ce avec la discrétion d'un blaireaux boiteux et borgne. Enfin non, soyons raisonnable. Il est vrai que l'inconnu est assez dicret, enfin tente de l'être, mais le problème, c'est que le sens le plus aïgue de la féline siamoise et son ouïe et ce à défaut de son odorat qui est tout de même suffisant. Sa vue est assez aiguisée aussi, mais moins que ses fines oreilles. Enfin, bref, là n'est pas le sujet.
    Ayant une audition particulièrement développé, la chatte avait réussit à percevoir le déplacement du félidé dans son dos. Et cela commençait un peu beaucoup à lui taper sur le système. Ce chat, quelque que soit son sexe et son clan, l'agaçait et elle allait vite lui faire comprendre.

    Devant elle, un épais buisson encore bien garnis de feuille allait lui servir de complice. La guerrière bondit à deux reprise et s'engouffra lors de son troisième bond, à travers le buisson. Son épais pelage la protégeait des branches incommodantes. Lorsqu'elle se retrouva de l'autre côté, elle bondit sur la droite et accéléra l'allure de façons à contourner le buissons le plus rapidement possible. Elle se planqua donc sur le côté, à l'abri derrière les longues branches qui la dissimulaient tout en lui permettant de voir ce qui se passait devant elle.
    Quelques minutes s'écoulèrent et enfin, un félin noir jaillit du buisson avec souplesse. Lorsqu'il, non, elle, car c'était une féline à en juger par sa carrure aux courbes sveltes et gracieuses, arriva de l'autre côté, ses oreilles noires de jais tournèrent sur sa tête, à l'affut.
    Mélancolie Démentielle sourit, d'ici, la chatte ne pouvait pas l'entendre. De plus, le vent venant de son côté gauche, était un atout pour la féline siamoise mais un inconvénient pour la chatte noire. Avec les plus de discrétion possible, la guerrière crème se recula et entreprit de faire le tour du buisson. Aucune branche ne craqua, les feuilles s'écartaient docilement sur son passage sans jamais broncher, silencieuse, elle commença à se glisser au travers des branches sinueuses du buisson. Quelques secondes plus tard, la féline noire se trouvaient devant elle. La chatte au pelage ébène ne semblait pas l'avoir remarqué. Un nouveau sourire en coin illumina le visage de la chatte. La guerrière banda ses muscles et bondit.
    Feulant de colère, elle atterrie sur le dos de la chatte qui miaula de surprise. Sans s'en occuper, Mélancolie Démentielle mordit sa nuque de la chatte et d'un puissant coup de tête la fit basculer. Surprise, son adversaire se retrouva le dos dans les feuilles et les pattes en l'air. Sans lui laisser une seconde de répit, la guerrière siamoise bondit et posa avec force ses pattes sur les épaules de la chatte l'empêchant ainsi de se relever. Elle feula de rage et posa son regard glacé sur sa rivale. Aucunes surprise ne l'ébranla lorsqu'elle constata que la chatte était du clan de la Rivière. Comment elle le savait ? Déjà son odeur bien sur, mais ensuite l'étoile d'un blanc scintillant qui ornait le front de la féline d'ébène. Peu de chat on se genre de tâche et dans cette forêt, une seule : Chronique de Minuit. Mais la guerrière se fichait de savoir qui elle était et de quel clan elle était tout ce qu'elle voulait c'était savoir pourquoi elle la suivait. C'est d'ailleurs ce qu'elle demanda :

    -" Ca t'amuse de me suivre toi ?"

    Plaquant ses oreilles couleurs chocolat en arrière elle dévoila ses crocs aiguisé et feula avec hargne.

_________________
Énergie Mystique
Puise ton énergie de la haut, et tu verras, tout ira bien ...


Spoiler:
 



Esquisse Elfique
Tout en harmonie.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chant du Dragon
Félin Légendaire
avatar

Perso 1 : Chronique de Minuit>River
Perso 2 : Mot d'Amour>Thunder
Perso 3 : Nuage de Légende>Thunder
Nombre de messages : 1459
Age : 21
Puf :
Minuit, Midnight ou Cary' pour tout le monde
MiD par Biscus
MarMOTte par Night
Jacky Sparrow par Céléste
Choupette par mon Ange Gardien
Midnette par Pinette
Minoch par Tagadoch Choupy
MiD-Chou par Noch
Doudou par Patty Ambry


[22:31:14] Nuage des Caraïbes a rejoint le chat le Sam 4 Fév - 22:31.

[22:31:28] Nuage des Caraïbes : salut madame CB.

[22:31:33] Nuage des Caraïbes : Comment allez vous?.

[22:31:37] Nuage des Caraïbes : Bien vous dites?.

[22:31:53] Nuage des Caraïbes : Et bien j'en suis forte aise, car moi aussi madame CB.

[22:32:19] Nuage des Caraïbes : Hum....

[22:32:26] Nuage des Caraïbes : Vous vous sentez seule?.

[22:32:40] Nuage des Caraïbes : Et bien, sachez que moi aussi, je me sens un peu seule..

[22:33:01] Nuage des Caraïbes : Tenez, voici un peu de thé à l'orange. Voulez vous un sucre avec?.

[22:33:09] Nuage des Caraïbes : Non?.

[22:33:17] Nuage des Caraïbes : Et un nuage de lait?.

[22:33:26] Nuage des Caraïbes : Alors, voilà pour vous madame..

[22:34:51] Nuage des Caraïbes : Tenez, voici un petit morceau de gâteau au chocolat..

[22:35:14] Nuage des Caraïbes : Dites moi, madame CB, avez vous un petit ami?.

[22:35:30] Nuage des Caraïbes : Non?.

[22:35:36] Nuage des Caraïbes : Même pas un amoureux?.

[22:35:51] Nuage des Caraïbes : Voilà qu'on a des choses en comment ma chère!.

[22:36:02] Nuage des Caraïbes : Et j'en suis vraiment très heureuse..

[22:36:49] Nuage des Caraïbes : Tient?.

[22:37:01] Nuage des Caraïbes : Vous avez besoin d'un mouchoir?.

[22:37:24] Nuage des Caraïbes : Tenez.

[22:38:17] Nuage des Caraïbes : Ma chère amie, avez-vous besoin de ce coussin?.

[22:38:39] Nuage des Caraïbes : Je crois que mon séant va se transformer en crêpe au nutella..

[22:38:48] Nuage des Caraïbes : Merci madame CB.

[22:41:16] Nuage des Caraïbes : Voulez vous que je vous lise une histoire?.

[22:41:20] Nuage des Caraïbes : Non?.

[22:41:33] Nuage des Caraïbes : C'est bien dommage....

[22:41:54] Nuage des Caraïbes : Vous voulez que je vous raconte ce que j'ai fait aujourd'hui?.

[22:41:58] Nuage des Caraïbes : Et bien soite!.

[22:42:27] Nuage des Caraïbes : Je suis aller au collège. Puis j'ai geeker, puis geeker puis encore geeker. Manger, Dodo. Geeker..

[22:42:31] Nuage des Caraïbes : Voilà.

[22:42:51] Nuage des Caraïbes : Et vous?.

[22:43:06] Nuage des Caraïbes : Plein de gens sont venu parler ici?.

[22:43:09] Nuage des Caraïbes : Ah....

[22:43:31] Nuage des Caraïbes : Oui....

[22:43:41] Nuage des Caraïbes : Il y avait une folle qui marchait sur un toit....

[22:43:44] Nuage des Caraïbes : Oui. Oui.

[22:43:54] Nuage des Caraïbes : C'était moi ma chère amie..

[22:43:57] Nuage des Caraïbes : Ah?.

[22:44:05] Nuage des Caraïbes : Je suis folle dites-vous?.

[22:44:15] Nuage des Caraïbes : Mais non, juste uh peu cinglée....

[22:45:58] Nuage des Caraïbes Very Happyésolée ma chère..

[22:46:07] Nuage des Caraïbes : Vous ai-je manqué?.

[22:46:14] Nuage des Caraïbes : Vraiment désolée..

[22:47:38] Nuage des Caraïbes : Oh!.

[22:47:49] Nuage des Caraïbes : Regardez! Une étoile filante!.

[22:47:55] Nuage des Caraïbes : Faites un voeu!.

[22:48:32] Nuage des Caraïbes : Qu'avez vous fait?.

[22:49:28] Nuage des Caraïbes : comme voeu voyons!.

[22:49:36] Nuage des Caraïbes : Vous n'avez pas le droit de le dire?.

[22:49:41] Nuage des Caraïbes : Dommage.

[22:50:11] Nuage des Caraïbes : Il est tard non?.

[22:50:31] Nuage des Caraïbes : Oui, la lune est presque pleine..










Date d'inscription : 01/07/2010
Points : 1658

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: Tss... |Minuit|   Ven 16 Déc - 20:37


Chronique de Minuit

C'est zéro pour toi...

Chronique de Minuit avança encore plus lentement quand elle sentit qu'elle même, ses poils s'étaient dressés sur sa nuque. Ses pas commencèrent à marcher sur des cailloux qu'elle ne fit pas attention. Mais dans un moment, elle toucha un caillou qui alla rouler pour s'écraser contre une feuille morte qui fit un bruit sec. La jeune chatte noir s'effraya aussitôt. Elle se releva doucement et renifla avec dégoût. Soudain, un poids mort s'écrasa sur elle et poussa un juron et de surprise. Chronique de Minuit essaya de se dégager. Ses griffes raclant le sol comme des furies, ses cris engoissés mais en retour, des crocs arracha sa nuque. La pauvre chatte noir hurla à l'agonie et sa tête bascula de côté avec tout le corps en entier. Les quatre pattes en l'air, la féline grogna quand son agresseur la plaqua au sol. Chronique de Minuit ouvrit les yeux et identifia le visage. Plutôt couleur crème...Blanc... Chocolat... Aucun doute... Elle faisait bien face à une de ses congénères; Mélancolie Démentielle.
Elle ne s'était pas tromper sur l'identité de sa supérieur et elle s'en ficher complètement.

Elle revoyait la scène qu'elle avait subit. Etincelle du Zénith, encore jeune apprenti et elle aussi, il l'avait suivi. Elle l'avait attaquer. Puis une bagarre. Longtemps il avait durer. Quand, la dernière chose qu'elle avait vu avec ses deux yeux, une patte griffes dehors s'approcha dangeureusement de son oeil bleu. Un cri et plus rien. Puis, deux apprenties guérisseuses étaient venu. Elles l'avaient sauvée...

Chronique de Minuit feula quand elle sentit le souffle chaud et les yeux furieux de Mélancolie Démentielle. Elle avait bien envi de la tuer, de l'égorger, de la décapiter. Juste parce qu'elle revoyait son passé. Mais elle n'en fit rien. Resta, ou plutôt, essaya de rester le plus calme possible.


Ca t'amuse de me suivre toi ?


La féline d'ébène ne pipa mot. Mais pour montrer sa frustration contre son agresseur, la fit éjecter d'un bon coup de pattes arrières dans le ventre. Se remit sur pattes avec mal. Du sang coulait de sa nuque se qui lui fit lâcher un cri de douleur insupportable. Elle sentait toute cette colère que dégager la siamoise. Elle aussi feula après avoir terminer de chanceler. Elle releva la tête, et fixa de son seul oeil valide l'autre chatte tombée quelques longueurs de queue plus loin. La noire fila droit sur sa cible. Mais avant de l'atteindre, tourna d'un bref geste. Roula sur le côté et se retrouvant derrière Mélancolie Démentielle, elle planta des griffes aiguisée dans l'arrière train et la fit bousculer de côté avant de donner un coup de patte près de l'oeil bleu de la féline ennemie. Elle lui souria et recula un peu.


Crois tu que tu ne fais pas assez de bruit dans toute la forêt?



[encore désolée, je m'habitue pas encore très bien^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélancolie Démentielle
    MODOW SWIE
    I will never forget you...

avatar

Perso 1 : Mélancolie Démentielle / Rivière
Perso 2 : Petite Aile / Rivière
Perso 3 : Framboise Sauvage / Rivière
Nombre de messages : 3702
Age : 24
Puf : Swie ( entre autre !^^)



River Power !
Date d'inscription : 02/05/2009
Points : 4204

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: Tss... |Minuit|   Mer 1 Fév - 19:16

Mélancolie Démentielle :

    La féline noire ne répondit pas tout de suite. Mais sa réponse ne fut pas verbale ; le souffle coupé par la force du coup, Mélancolie Démentielle ne comprit que lorsqu'elle sentit la terre contre sa joue ce qui s'était passé. Elle se releva dans un grognement de frustration, plaquant ses oreilles en arrière, elle feula de rage vers sa "collègue" qui se redressai elle aussi. Le sang et sa belle couleur carmin coulait le long du cou d'ébène de la chatte qui gémit de douleur.
    Ce cri de douleur arracha un sourire à la féline couleur crème. Sourire qui s'échappa bien vite lorsqu'un éclair de douleur vrilla le dos de la chatte qui siffla entre ses dents * Fichue cicatrice.* En effet, la douleur assoupie de la cicatrice qui zébrait désormais son dos, souvenir impérissable du jour où sa meilleure amie et cheffe perdit la vie, venait de se réveiller. Elle plissa les yeux sous la douleur, vaine tentative visant à apaiser ce feu qui se réanimait à la vitesse de l'éclair. A travers ses paupière mis-close, elle aperçus Chronique de Minuit qui semblait avoir reprit du poil de la bête, la fixant de son unique valide.
    Aussi vive que l'éclair, la noiraude bondit en avant. Mélancolie Démentielle se redressa dans une grimace de douleur et chercha des yeux son adversaire qui...venait de disparaître. La chatte serra les dents se concentra sur son ouïe. Une fraction de seconde plus tard, elle comprit que la chatte venait de passer derrière elle, mais c'était trop tard. Les griffes aiguisés de la féline d'ébène se plantèrent dans sa chair.
    La guerrière serra les dents afin de retenir un cri de surprise mêlé à de la souffrance. En dix seconde, elle se retrouva plaqué contre le sol couvert de poussière, la chatte d'ébène au-dessus d'elle feulant de rage :

    Crois tu que tu ne fais pas assez de bruit dans toute la forêt?

    La guerrière écarquilla les yeux. Elle du bruit ? Depuis quand une guerrière expérimentée comme elle faisait-elle du bruit en traversant la forêt ! C'était vraiment le monde à l'envers ! C'était elle qui faisait autant de bruit qu'un troupeau de blaireau enragé !
    La guerrière siamoise sentit la colère monter en elle, le sang battait de frustration contre ses tempes tandis que l'adrénaline se déversait à flot régulier dans son corps. La guerrière plaqua ses oreilles sur son crâne et feula de rage. Rassemblant ses forces dans ses pattes arrières, elle serra les dents, tentant de lutter contre la douleur qui s'éveillait de plus en plus. Miaulant de colère elle poussa de toutes ses forces contre le ventre nu et sans défense de la féline d'ébène qui bascula en arrière, tombant lourdement sur le sol de poussière.
    Mélancolie Démentielle grimaça lorsque l'éclair de douleur suivant l'action vrilla son corps de part et d'autre. C'est avec raideur et une certaine difficulté qu'elle se redressa. Plissant les yeux sous la douleur qui commençait à diminuer elle fixa Chronique de Minuit qui se redressai dans un gémissement de douleur. Ce petit cri de détresse arracha un sourire de satisfaction à la chatte qui sourit. La siamoise regarda "son adversaire" se redresser, elle n'avait ni la force, ni l'envie d'attaquer de nouveau, de toute façons à quoi bon. Lorsque la noiraude se fut redresser dans une grimace de douleur, Mélancolie Démentielle feula :

    -" Alors comme ça c'est moi qui fait du bruit ? Et bien je suis navré de vous dire que votre ouïe est égale à votre vue très chère. Ou bien, c'est le bruit que vous faites en marchant qui vous rends aussi sourde qu'un pot. Faites attention, cela pourrait vous jouez de tour. Sur ce : T'chous !"

    La guerrière sourit de plus belle lorsqu'elle aperçus dans l'unique œil de la chatte une flamme de tristesse. Mélancolie avait visé juste en s'attaquant à l'handicap de la chatte. D'un ample mouvement, elle pivota, et fit un bond en avant. Mais avant qu'elle ne puisse pénétrer dans le maigre buisson dénudé de feuille, la voix de Chronique de Minuit retenti.

_________________
Énergie Mystique
Puise ton énergie de la haut, et tu verras, tout ira bien ...


Spoiler:
 



Esquisse Elfique
Tout en harmonie.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile de Minuit
Maître Psychopathe Cobra
avatar

Perso 1 : Star of Midnight ~ River
Perso 2 : Pirate des Caraïbes - Vent
Perso 3 : Vision du Tanuki - Rivière
Nombre de messages : 1301
Age : 21
Puf :
Minuit&Midnight:
 

Date d'inscription : 23/03/2012
Points : 1462

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: Tss... |Minuit|   Ven 13 Avr - 19:15

Chronique de Minuit
N'essaye pas de t'en sortir comme ça.


Dès que la jeune féline borgne eut fini sa provocation. Les yeux bleu de Mélancolie Démentielle s'écarquillèrent aussitôt. Ce qui fit naître un nouveau sourire de Chronique de Minuit. Mais cela ne dura pas car la noir-de-corbeau sentit la colère de la siamoise monter. Puis, sans rien dire, la vétéran ce jeta sur elle et la poussa si violemment que Midnight fit un roulé-boulé dans la poussière avant de heurtée une pierre qui la fit gémir de douleur. La féline noire essaya de se relever mais ses forces manquèrent et retomba au sol. Mélancolie Démentielle lui lança alors et sans l'attaquer. Se qui n'étonna point la jeune borgne.


Alors comme ça c'est moi qui fait du bruit ? Et bien je suis navré de vous dire que votre ouïe est égale à votre vue très chère. Ou bien, c'est le bruit que vous faites en marchant qui vous rends aussi sourde qu'un pot. Faites attention, cela pourrait vous jouez de tour. Sur ce : T'chous !


cette phrase n'est pas une provocation pour elle, mais bien plus pire. Elle se sentit faiblir d'un coup. Mais cela ne resta pas longtemps. Elle se releva avec difficulté, chancelant un peu un début avant de prendre appuis sur un rocher. Elle regarde la siamoise partir tranquille. Comme si de rien n'était. Puis Chronique de Minuit lança d'une voix sans émotion. Une voix d'un chef.


Je suis peut-être plus jeune que toi et que tu as vu plus de choses que j'en ai vu... Mais c'est moi qui a le plus souffert entre nous deux. Rien ne t'handicap alors que moi oui. Mais cette accident m'a apprise d'autres choses que tu ne connais pas.


La borgne s'arrêta un moment de parler. Mélancolie s'était retourner et la regarder parler. Minuit n'avait pas peur d'elle. Elle allait jusqu'au bout avec sa discussion.


De plus, nous ne devons pas nous battre mais nous respecter. Nous sommes de même clan et se battre entre nous pourrait être un sacrilège envers notre tribu. C'est comme ça que j'ai perdu mon oeil en m'attaquant à Etincelle du Zénith. Ne fais pas la même erreur que moi... Sauf si l'ambition d'être chef te mène à tuer les tiens....


Une force nouvelle monta en elle. Midnight se sentit revivre et s'approcha à pas lents de la siamoise, un regard de défi dans les prunelles de ses yeux....

_________________




Spoiler:
 

Merci Pumpkin pour ces merveilleuses signa'! ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélancolie Démentielle
    MODOW SWIE
    I will never forget you...

avatar

Perso 1 : Mélancolie Démentielle / Rivière
Perso 2 : Petite Aile / Rivière
Perso 3 : Framboise Sauvage / Rivière
Nombre de messages : 3702
Age : 24
Puf : Swie ( entre autre !^^)



River Power !
Date d'inscription : 02/05/2009
Points : 4204

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: Tss... |Minuit|   Mer 25 Avr - 22:55


Mélancoly :
Que connais tu de moi !?



    Le ton de la voix de la chatte était ferme et déterminé :


    Je suis peut-être plus jeune que toi et que tu as vu plus de choses que j'en ai vu... Mais c'est moi qui a le plus souffert entre nous deux. Rien ne t'handicap alors que moi oui. Mais cette accident m'a apprise d'autres choses que tu ne connais pas.


    La chatte s'arrêta net. Elle retint un frisson de rage. Doucement, avec une lenteur calculé, la guerrière piviota sur elle même pendant que la chatte d'ébène cherchait ces mots. La guerrière siamoise bouillonnait de l'intérieur. Les mots lui brûlaient la langue, mais elle voulait attendre que le jolie discours de la chatte prenne fin. Lorsque le regard de glace de la chatte croisa l'unique œil de la féline d'encre, elle put lire au creux de son unique prunelle toute la détermination de la guerrière. Une fois que la chatte fut complétement tournée, Chronique de Minuit reprit :

    De plus, nous ne devons pas nous battre mais nous respecter. Nous sommes de même clan et se battre entre nous pourrait être un sacrilège envers notre tribu. C'est comme ça que j'ai perdu mon oeil en m'attaquant à Etincelle du Zénith. Ne fais pas la même erreur que moi... Sauf si l'ambition d'être chef te mène à tuer les tiens....

    La guerrière siamoise haussa les sourcils, mais se rattrapa bien vite. Un sourire en coin se dessina sur son visage. Les paroles de la chatte étaient tellement risibles, tellement naïves que la féline crème devait énormément prendre sur elle pour ne pas rire au nez de la noiraude. Elle se retint donc, mais ne put empêcher ce sourire de se peindre sur son visage. Son visage qui d'ailleurs se durcissait à mesure que l’euphorie se transformait en colère. Le sang de la chatte bouillonnait, assaillie par les flots d’adrénaline qui se déversaient à mesure que son cœur bondissait dans sa poitrine. Son regard de glace s'assombrit d'avantage et ses oreilles se plaquèrent. Lorsque les mots sortirent ils furent aussi tranchants et directs d'une lame :

    -" Non mais pour qui je me prends ! De quel droit tu oses me juger ! Que connais tu de moi ! Rien !! Absolument rien !


    Elle s'interrompit, reprenant son souffle tant elle avait hurlé ces mots. Elle fit un pas en avant, puis un autre, avançant doucement vers la chatte noire :

    Tu dis que tu es handicapée et pas moi ? Et bien apprend petite que tu as tout faux ! D'une, j'ai perdue la mémoire, il y à peu je ne savais plus qui j'étais ni où j'étais et encore aujourd'hui il m'arrive de ne pas me souvenir, d'oublié où je suis, de ne pas reconnaître. Ensuite si tu observais d'avantage, tu verrais l’immense cicatrice qui barre mon flanc droit. Une cicatrice si immonde que tout le monde détourne le regard lorsqu'ils osent me regarder. Une cicatrice qui est constamment en train de saigner, mais pas seulement, du pu s'en échappe aussi. Une plaie béante qui malgré les soins intensifs de la guérisseuse ne guérira jamais car elle est trop mal située. Oh bien sur, cela ne vaux pas un oeil en moins, mais sâche qu'avant tout cela, j'étais la plus rapide du clan de la Rivière, je savais me battre avec agilité, souplesse et élégance. Je pouvais grimper aux arbres sans aucuns soucis. J'étais souples, agiles, rapide et j'étais respectée et appréciée. Aujourd'hui le simple fait de bondir sur une proie me fait souffrir. Me battre contre toi à ré ouvert la fine croute qui avait réussit à se former en deux jours. J'ai tout le temps mal, même dans mon sommeil je me réveille en sursaut tant la douleur me serre les tripes. Et pourtant, je ne m'en plaint pas. Je serre les dents et j'avance, me plaindre et geindre sur mon sort n'est pas mon genre et j'ai horreur de ce genre de personne. Et puis... j'ai tout perdu. Plus rien ne me raccroche ici. Je n'ai plus de famille, plus d'amie, plus de compagnon. Rien. Rien ne me retient ici, pourtant, je suis trop lâche pour me donner la mort. Et oui, encore une faiblesse et un handicap. Je ne peux me résoudre à abandonner comme ça.
    La féline s'arrêta de nouveau cherchant ces mots : Je ne veux pas mourir sans mettre battu. Stupide, puérile, irraisonnable ou complètement fou. Peut être, mais me donner la mort est pour moi la plus simple des solutions. Alors je fais avec et j'essaye de me raccrocher à quelque chose, mais je ne trouve pas. D'ailleurs pour en revenir au but, d'où tient tu l'information que je souhaite devenir chef ? Cette pensée ne m'a jamais effleuré l'esprit. Être à la tête d'une bande de chat dans votre genre n'ai pas ma principale préoccupation. Bien au contraire, j'aime être tranquille et ne pas être constamment embêtée. J'aime le peut de liberté que j'ai et je n'irais pas de moi même comploter pour prendre le rôle de guide, loin de moi cette pensée, alors tu me ferras l'honneur je te pris d'enlever cette idée de ton crâne.
    Et enfin, te respecter... Peut être...mais comment pourrais-je respecter quelqu'un qui me suis en douce et qui n'a pas le courage de venir me trouver en face. Un jour peut être, mais pas là. Je ne respecte que ceux qui font de même."

    Elle s'arrêta. A mesure qu'elle parlait, sa voix c'était adoucie et avait perdue son tranchant de départ. Parler à la chatte lui avait fait quelque chose...du bien peut être. Oui, elle se sentait un peu mieux d'avoir jeter tout ça à quelqu'un de lui avoir dit même si elle était certaine que la jeunette n'en avait rien à faire de ce qu'elle avait dit, elle avait parlé à voix haute, pour elle même, pour la forêt.Elle se sentait bien...soulagée, légère. Son regard de glace avait fondu et maintenant on pouvait y voir une pointe de tristesse scintillé au creux de ses prunelles. Petite émotions qui s'évapora bien vite lorsqu'elle plongea son regard dans celui de Chronique de Minuit :

    -" Voilà. Maintenant tu ne connais qu'une infime partie de mon histoire et de moi, car comme tu l'as dit, j'ai vécu et j'ai vu des choses, des choses que tu ne peux imaginer. La prochaine fois, ne fait pas de sermon à des félins que tu ne connais que de surface. Apprend à connaître avant de juger."


    Pour la deuxième fois en l'espace de quelques minutes, la féline pivota sur elle même et partit en direction des fourrés.



_________________
Énergie Mystique
Puise ton énergie de la haut, et tu verras, tout ira bien ...


Spoiler:
 



Esquisse Elfique
Tout en harmonie.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tss... |Minuit|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tss... |Minuit|
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier entrainement [Nuage de Minuit]
» Discution avec une Menthe (PV. Nuage de Minuit et Petite Menthe)
» Une visite, un rêve, un chat, une destinée. (PV Minuit Sans Etoile)
» Minuit, l'heure du crime || Luigi
» Les démons de minuit [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Archives
 :: Anciens RPS
-
Sauter vers: