AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 My Soul Is Here, Now And Forever [Privé] Killed In Action, Nuage Ambré & Prisonnier du Temps

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: My Soul Is Here, Now And Forever [Privé] Killed In Action, Nuage Ambré & Prisonnier du Temps   Dim 1 Avr - 18:56

Post I, Première Frontière, Petit Sortilège, Petit Echo & Petit Cosmique


My Soul Is Here, Now And Forever
Première Frontière



Music ♪
Rolling In The Deep (Cover) - The Piano Guys






    Un matin, après une nuit longue et tiède, un chat se leva peu à peu sous cette aube accueillante. La soirée et ce qui en a suivi fut des plus désagréables. La chaleur printanière avait empli toute la tanière et les odeurs de chats mal lavés et transpirants sous l’air lourd. Un sommeil sans rêves, sans aucun espoir, sans aucune prémonition. Il avait l’impression d’être de loin, le second, après son guérisseur, à croire le plus au Clan des Etoiles, à vouloir les voir les entendre. A vouloir revoir son père, sa mère, ses gens a qui il n’avait jamais porté assez d’attention et qui en méritaient plus que n’importe quel autre chat de cette terre. Il n’avait pas su changer son caractère Sali pour ses propres parents et maintenant, une fois parti, il regrettait, amèrement. Jamais, il n’avait porté d’attention à personne, et maintenant qu’il avait perdu depuis tant de lunes les seuls chats qui lui eurent porté une infime attention, il ne se sentait plus capable de porter attention à quiconque. Et encore moins aux trois chatons qui allèrent croiser son chemin aujourd’hui, la journée serait longue, trop longue.


    Première Frontière sortit de sa tanière bien avant la plupart des guerriers qu’il côtoyait. Il fit une toilette rapide tout en faisant particulièrement attention à ses deux cicatrices. Celle qui ornait tout son ventre du haut jusqu’au bas, dans toute sa longueur, était plus résistante que celle qui lui donnait un air complètement abruti, entre les deux yeux. Cette dernière était nettement plus récente et fragile que la première. Il était tout à fait normal qu’elle lui donne cet air débile, vu qu’elle était là pour une raison toute aussi débile. Un jour d’hiver, le mâle gris avait décidé de se lever et de se balader dans un lieu qu’il n’avait plus vu depuis qu’il était apprenti. Il emprunta la voie qu’il avait maintes fois visitée et se pris une branche de l’épaisseur d’un crayon à papier au milieu des deux yeux, il courait si rapidement que le bois le pris de plein fouet et l’hémorragie fut immédiate. En effet, plus jeune, cette branche ne l’atteignait pas et n’était surement pas plus épaisse d’un poil de musaraigne. Comme quoi, il ne faut jamais confondre le passé et le présent. Les bons souvenirs passés n’ont souvent plus leur place dans une vie actuelle. Malheureusement.


    Repensant à ce moment absurde de sa vie, le mâle gris sourit naïvement. Forcé à faire demi-tour à cet époque-là, il n’était jamais retourné en ce lieu qui lui portait tant à cœur quand il était jeune, un lieu que tous nommaient « Le paradis floral ». Cette clairière plongée dans la forêt libre de toute limitation était de loin un des plus beaux lieux qu’un chat puisse visiter. Les fleurs s’y baladaient par milliers et généralement un soleil florissant y dansait toute la journée. Le mâle gris regarda le ciel, l’aube était encore très présente mais le soleil pointait le bout de son nez et il s’annonçait une journée sans un seul nuage, une journée parfaite. Le genre de jour qui n’enchante jamais Première Frontière, jamais sauf cette fois-ci apparemment. Il se leva, étirant ses longues pattes et s’élevant de sa hauteur qui la dernière fois, lui avait porté préjudice. Il regarda autour de lui le camp endormi et plaça en mémoire le trajet qu’il devait faire : Passer la frontière avec le Clan de la Rivière, passer quelques longueurs de queue de renard dans leur territoire et traverser la frontière libre. Le chemin lui rappela toute son enfance. La queue en point d’interrogation, il passa l’entrée du camp du Vent.


    Il se dirigea immédiatement vers la frontière de la Rivière. Il la passa, guettant la moindre odeur de chat du Clan ennemi, mais rien, la dernière patrouille était passée au lever du soleil, et son odeur ne se distinguera pas tellement de celle des arbres. Son odeur légère et portée par le vent traversa ainsi sur quelques mètres le territoire ennemi, sans apparemment aucun danger d’être suivi. Il traversa la seconde frontière et continua en territoire libre. Il chercha le chemin étroit menant au Paradis Floral. Il finit par le trouver, il lui sembla encore plus petit que la dernière fois. Il réussit finalement à s’y faufiler tranquillement, il en avait pour quelques dizaines de minutes désormais avant d’arriver au lieu désiré. Après un petit bout de chemin, il remarqua la branche qui avait maintenant la taille d’un tube de colle manuelle. Il sourit en la voyant et rampa pour ne pas se la prendre une deuxième fois dans sa vie. Première Frontière regarda délicatement tous les obstacles qui se trouvèrent sur son chemin et arriva, plus rapidement que prévu à la clairière tant attendue.


    L’herbe verte y était délicatement haute et les fleurs y dansaient aimablement. Un camaïeu de couleur rosée et violette s’offrait au chat gris qui ressortait présomptueusement de ce paysage féérique. Il s’y roula comme un chaton, une ou deux fois, c’était bon de retrouver son passé, puis finit par s’y coucher. Il garda les yeux clos sans entrer dans un sommeil proprement dit. Il fit par les ouvrit, assagi et reposé par ce paysage enfantin. Peu à peu des odeurs nouvelles vinrent se joindre au doux parfum des fleurs. L’air salé de la Rivière non loin, l’odeur calme de la viande fraiche qui garnissait les environs. Le mâle gris n’eut aucune envie de chasser dans ce vert paradis et se concentra à nouveau sur les essences qui s’approprièrent le territoire. Et parmi elles, trois plutôt particulières. Mélangées par leurs jeunesses mais aussi par leur enfermement constant aux Clans. Trois chatons qui de prime abord ne se connaissaient guère arrivèrent à vitesse variable vers lui. Le premier s’ouvrit au paradis floral, les autres arrivèrent très peu de temps après. Le chat gris garda sa bonne humeur tout en sachant que si l’un d’entre eux se voyait trop agressif, il n’hésiterait pas à le chasser d’une terre libre. Pas une seconde. Première Frontière finit par dire au chaton,

      « Sois le bienvenu dans mon paradis. »

    Sa voix avait été étrange, et sonnait faussement, comme une mauvaise malédiction, involontaire. Mais ces paroles ne semblèrent pas le moins du monde apeurer ce chaton.



Revenir en haut Aller en bas
Étoile de Minuit
Maître Psychopathe Cobra
avatar

Perso 1 : Star of Midnight ~ River
Perso 2 : Pirate des Caraïbes - Vent
Perso 3 : Vision du Tanuki - Rivière
Nombre de messages : 1301
Age : 21
Puf :
Minuit&Midnight:
 

Date d'inscription : 23/03/2012
Points : 1462

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: My Soul Is Here, Now And Forever [Privé] Killed In Action, Nuage Ambré & Prisonnier du Temps   Mer 4 Avr - 19:19

Petit Sortilège
Tu verras, je vaincrai



_______________________


L'Injustice. Ce mot qui revenait tel un fantôme, harceler l'esprit de Petit Sortilège. Il avait vu, il avait senti, il avait aimé cette Peur et cette Haine que portaient les autres chats sur Lui. Cruel il l'était. Mais ce mot n'existait pas pour Lui. Il était né d'une Union Interdit. Le Vent et le Tonnerre, ce qui nous fait la Tempête. Et après la Tempête, il y a la Solitude. Oui, cette Chose Ignoble couché à côté de Sell ne pouvait être que son propre Frère. Petite Solitude. Né avant Lui. Choyé avant Lui. Nourri avant Lui. Aimé avant Lui. Ce chaton bicolore qui amenait la joie à sa Mère. Mot d'Amour. Il les détestait. Tous les deux. Tout ça parce qu'il était différent. Il n'avait pas les yeux de son Père (même si il ne le connaissait pas), sa Mère ou son Frère. Il était bien plus petit que Solo mais bien plus fort et féroce. Voilà un avantage contre son cher Frère. Mais dès qu'il faisait du mal, sa mère le grondait. L'Injustice.


Ce Mot revenait toujours et toujours. Hantant l'Esprit de Petit Sortilège. Il avait entendu il y a peu que sa mère à été retrouvé à l'endroit où étés nés les deux Frères rivaux. Le Paradis Floral. On avait aussi trouvé le corps d'un guerrier du clan du Vent. Sûrement le Père de ceux-ci. Car on avait révélé sur leur pelage l'odeur du clan de la Rivière. Ce qui fit naître un sourire sur le visage de l'odieux chaton. " Bien fait pour eux " pensa Petit Sortilège. Maintenant, il devait trouvé un moyen de tuer son Grand Frère Chéri tant Haï. Mais ça attendra...


Voilà presque quatre Lunes que Petit Sortilège était de ce monde. SON MONDE! Et de vulgaires félins maigrichons, lâches et puants piétinaient sur SON ROYAUME! Injustice! Il les détestait, TOUS! Le clan du Tonnerre n'est qu'un bon à rien! Il devrait mieux rejoindre le clan de la Rivière, ou bien, celui du Vent. Oui, après, il les tuera tous. AU DERNIER! Et il sera le Maître de ce Monde. Oui, il devait régner un seul chef, LUI. L'Enthousiasme monta dans l'Esprit du vilain chaton.


Il Faisait beau. Même un peu trop. Les guerriers étaient en train de revenir de leur quête. Et le petit félin au yeux vairons s'ennuyait. Quel bêtise il pourrait faire maintenant? Il en avait plein la tête. Des plans pour donner malade un vieux Papy. Ou encore, mettre des baies empoisonnées dans les provisions du guérisseur? Mouais. Pas mal. Il savait où en trouvait. Né en dehors du clan, il avait l'habitude d'autres odeurs. Il sortit en douce de chez lui et partit à l'aventure en bousculant au passage trois chatons qui devaient être plus jeunes que lui. Il ne dit même pas Pardon.


Forêt. Odeurs. Bruits. Danger... Que dis-je? Danger? Non, ce mot n'existe pas pour Petit Sortilège. Il n'avait jamais eu peur de sa vie. Il était naïf et il s'en fichait. Labourant la terre molle de ses petites pattes quand il courrait. Éternuant quand une petite herbe chatouilla son petit nez. Il courrait vers l'endroit où il avait vu la Vie. Là où sa mère lui avait donné ce nom affreux qu'il ne voulait pas. Petit Sortilège. Quel horreur. Dire qu'il est beau. Si beau... Comme un Dieu. Une beauté aussi terrifiante que l'Enfer. Et cela ne déranger pas du tout le vilain chaton si haïssant de son clan.


Il déboula dans un champs de fleurs. Un " Glou-Glou " d'un ruisseau passa, le premier bruit qu'il avait entendu quand il est arrivé dans ce Monde. SON MONDE. Il respira un long moment. les herbes hautes qui pouvaient cachées n'importe quel prédateur ne lui faisait pas peur du tout. Soudain. Une odeur. Plus tenue que les autres. UN CHAT! Un chat violé sa Terre Natale. Il grogna. Suivant ce parfum puant... Puant quoi déjà? Il s'en fichait.


Il arriva sur un petit terrain, chauffé par le Soleil. Un chat si tenait. Gris. Grand. Beau. Avec un air rêveur. Le petit grogna dans un silence. C'est à ce moment là que deux autres chatons arrivèrent. la colère monta jusque dans sa tête. Quel Injustice! Son Monde était peuplé de créatures laides! Beurk! Il sortit de sa cachette et le matou grisâtre tourna sa tête vers lui. Le félin, sûrement adulte, réfléchit un petit moment avant de lui lancé gentiment et faussement.


Sois le bienvenu dans mon paradis.


Petit Sortilège fixa de ses yeux hypnotiques et terrifiants le chat. Son Paradis? Il est malade ce chat ou quoi? Le petit chat alla au milieu, près du matou et s'assit en pétant. Un gros pet puant, plutôt. Le mal élevé... On pouvait comprendre pourquoi toute la pouponnière l'évitait. L'odieux chaton émit un petit rire narquois avant de parler.


Ton Paradis? Sais-tu que je suis né là où est posé ton gros fessier?


Ses deux derniers mots. Il les avaient crachés tel le venin d'un serpent. Petit Sortilège regarda tour à tour les trois félins inconnus.

_________________




Spoiler:
 

Merci Pumpkin pour ces merveilleuses signa'! ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Echo
Félin très connu
avatar

Perso 1 : Nuage Ambré / Clan de la Rivière
Perso 2 : Petit Echo / Clan du Vent
Perso 3 : Petit Son / Clan de l'Ombre
Nombre de messages : 690
Age : 18
Puf : Ambre



Spoiler:
 



Date d'inscription : 17/11/2011
Points : 806

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: My Soul Is Here, Now And Forever [Privé] Killed In Action, Nuage Ambré & Prisonnier du Temps   Mer 4 Avr - 20:16

PETIT ECHO
Un paradis incongru.




Petit Echo sentit la lumière du soleil réchauffer sa fourrure. C'est quelque chose d'assez agréable, surtout quand cela vous sert de réveil. Lorsque l'on est chaton, on peut se lever en plein milieu de la journée et on a pas à se lever tôt pour aller chasser ou patrouiller à l'Aube. Ce doit être le seul avantage d'être chaton. Du moins, c'était le seul aux yeux d'Echo. La petite chatte s'étira et fit rouler ses muscles, du moins le peu qu'elle en avait. On avait pas tellement de possibilité de s'entrainer à l'intérieur du Camp en même temps ! Sa fourrure noire absorbait la chaleur et la faisait mourir de chaud au soleil contrairement aux chats dont la fourrure était de couleur claire. Elle se leva, lentement, savourant la sensation que lui procurait le soleil sur sa fourrure, puis, afin de ne pas mourir de chaud, s'installa à l'ombre afin de faire sa toilette. Chaque jour, Petit Echo faisait sa toilette au même endroit ; près des ronces, derrière la pouponnière. Mais ce jour-là, elle apercut une brèche entre les buissons et alla observer ce que c'était. Un Passage Qui Donnait Sur Les Terres Libres ! D'ailleurs, un chat venait de passer, il était passé très récemment, cela se sentait à l'odeur. Elle devina aussi qu'il était du Clan du Vent, d'après son odeur. Elle décida, assez spontanément, de suivre sa trace. De toute façon, elle s'ennuyait à mourir dans le camp et personne ne remarquerait son absence si elle n'était pas trop longue.

Petit Echo traversa la barrière de buissons. En effet, il n'y avait très peu dans la Lande mais le camp en était à peu près bordé. La trace du guerrier était très présente et Petit Echo la distinguait parfaitement. Ce n'était pas si difficile de traquer ce guerrier-là, pensa-t-elle ! Soudain, elle s'imagina apprentie, en train de traquer les proies, de participer aux batailles et aux assemblées, de faire des patrouilles ... Quel rêve merveilleux !
En attendant, elle s'était perdue et ne reconnaissait plus son chemin. D'ailleurs, la trace du guerrier aussi avait disparue. Quelle idée de rêver éveillée ! Elle continua à déambuler pendant un temps indéterminé. Elle-même avait d'ailleurs perdu la notion du temps. Il ne fallait surtout pas que le camp ne remarque son absence ! Elle s'apprêta à rentrer au camp lorsqu'elle vit un champ de fleur. Ce n'était rien, en soi. Aucun caractère particulier, rien ne la rattachait à cet endroit ... Elle n'avait donc aucune raison de s'y avanturer ! Mais elle venait de retrouver, dans ce champ de fleur, la trace du guerrier qu'elle avait perdu. Elle la suivit donc, en se roulant en passant dans les fleurs bourgeonnante aux odeurs entêtantes. Au printemps, quand les fleurs revenaient, elles étaient vraiment magnifiques. Mais Echo n'y prêta pas tellement d'attention et était assez précoccupée par suivre la trace du guerrier.


Enfin, elle déboucha sur de la terre. Il n'y avait plus de fleurs. Ou plutôt, les fleurs formaient comme un cercle autour de Petit Echo. Comme si elle était arrivée dans une clairière, assez petite, entourée de végétaux. D'ailleurs, dans la "clairière" se trouvaient déjà trois félins dont deux que Petit Echo déduisit qu'ils étaient des chatons. Le troisième était le guerrier dont elle suivait la trace. Elle le reconnut tout de suite ; C'était Première Frontière. Parmi les chatons se tenait aussi un membre du Clan du Vent ; Petit Cosmique. Elle ne parvint pas à identifier le troisième, qui ne portait pas l'odeur du Clan du Vent. Ce dernier semblait assez aggressif. D'ailleurs, lorsque le Première Frontière lui lança :

" Sois le bienvenu dans mon paradis. "

Celui-ci répliqua :

" Ton Paradis? Sais-tu que je suis né là où est posé ton gros fessier ? "


Ca commençait assez mal. Afin de détendre l'atmosphère, Petit Echo lança sans réfléchir à l'intention du chaton :

" Bonjour ! Qui es-tu ? "


Puis Echo prit le temps de méditer les paroles de Première Frontière :
Sois le bienvenu dans mon paradis. Ce champ de fleurs avait tout d'un paradis mais n'était pas si paradisiaque, pourtant. Peut-être que cet endroit révélait un secret ? Petit Echo avait bien l'intention de découvrir le sens exacte de ces paroles assez ambigües.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: My Soul Is Here, Now And Forever [Privé] Killed In Action, Nuage Ambré & Prisonnier du Temps   

Revenir en haut Aller en bas
 
My Soul Is Here, Now And Forever [Privé] Killed In Action, Nuage Ambré & Prisonnier du Temps
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» My Soul Is Here, Now And Forever [Privé] Killed In Action, Nuage Ambré & Prisonnier du Temps
» Love me now or hate me forever!
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Archives
 :: Anciens RPS
-
Sauter vers: