AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les héritiers [Petite Rivière]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nectar de Fleur
Félin très connu
avatar

Perso 1 : Nectar de Fleur / Ombre
Perso 2 : Patte d'Écorce / Vent
Perso 3 : Nuage Coloré / Rivière
Nombre de messages : 674
Age : 20
Puf : Flower ?

(Nuage de Fleur de 2011 à 2016)

Spoiler:
 

Date d'inscription : 02/10/2010
Points : 724

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Les héritiers [Petite Rivière]   Mar 9 Juil - 20:40




Héritiers




★ Petit Astre ★






    « Espèce de sang-mêlé ! »

    Cette phrase repassait en boucle dans mon esprit, accumulant toujours plus de rancœur et de haine envers chaque mot qui la composait. Prononcée par un simple chaton immature, mais elle me dérangeait tellement, mettant du désordre parmi mes idées toutes faites. Un peu comme une épine dont on arrive pas à se débarrasser. Cette impression m'énervait davantage, me faisant arpenter le camp d'un pas rageur tandis que mes camarades me contemplaient bouche bée. Je le sais bien, que je suis un sang-mêlé ! Ça n'avait jamais été un secret et n'en serait jamais un. En quoi était-ce si différent, aujourd'hui ? Parce que ces mots n'avaient jamais encore résonné comme une insulte. Pathétique. D'où je me laisse atteindre par de telles gamineries ? Je serai bientôt novice ! Il serait grand temps de cesser de prendre chaque réflexion à cœur.
    Finalement, la nuit tomba et tous les félins - mis à part quelques exceptions chargées de la patrouille crépusculaire - rentrèrent dormir, sauf moi, qui regardait silencieusement les premières étoiles du soir. Leurs lueurs ne m'apaisèrent en rien ; aussi je décidai de sortir dehors. En-dehors du camp, bien sûr. Je l'avais déjà fait, rien de bien sorcier... Le tout était de ne pas se faire repérer. Malheureusement, une reine surveillant les alentours m'aperçut et je dus me résoudre à agir de nuit. Je pris donc place auprès de ma mère et ma sœur, Boule de Sable, mais pas trop près pour éviter de les frôler à mon départ...
    L'attente fut longue. En réalité, j'étais fatigué mais j'éprouvai l'envie irrépressible de prendre l'air, de me retrouver seul. Lorsqu'enfin  les agitations aux alentours se changèrent en profondes respirations, je me levai, contournai chaque litière me faisant obstacle et franchi d'un pas léger le passage de ronces. Le gardien du tunnel d'ajoncs regardait au loin dans la direction opposée, aussi je pu atteindre facilement mon échappatoire. L'atmosphère était sèche, la nuit claire. Des conditions idéales pour une petite balade nocturne.
    Allez, je me lance ! Pas après pas, je progressai parmi la végétation luxuriante d'une forêt en pleine saison des feuilles vertes. Les parfums s'avéraient lourds mais agréables, aussi je m'arrêtai fréquemment au détour d'un buisson pour sentir de nouvelles fragrances jusque là méconnues. Mes pattes commençaient néanmoins à fatiguer et je doutai tenir encore longtemps debout...
    Soudain, un craquement retentit. Quoi, un blaireau ? Ou un renard ? C'est pas vrai... Manquerait plus que je m'attire des ennuis, alors que j'étais supposé dormir sagement à la pouponnière. Les ombres qui se découpaient faiblement au sol se firent d'un coup bien plus menaçantes. Ces créatures tant redoutées, je ne les avais jamais vues, ni flairées d'ailleurs. Je ne connaissais pas leurs odeurs... Mais, pas besoin de ces connaissances pour se rendre comptes qu'il s'agissait en réalité d'un matou, et non d'une autre bête en approche. A la fois le même, mais aussi différent. Plus l'individu s'approchait, mieux je discernai son identité : un membre des quatre Clans sans aucun doute, mais pas du Tonnerre. Finalement, devant moi, apparut une chatonne de mon âge, quoique peut-être un peu plus grande et à la silhouette fine et élancée. Elle me dévisageait avec la même expression que moi : réservé, légèrement hostile mais plus que tout intrigué. Puis son regard ambré se refroidit, son visage se referma et elle s'efforça de se maintenir à distance tandis que l'on continuait de s'observer. en fait, j'avais l'impression d'observer mon reflet. On ne se ressemblait pas par la carrure, non ; c'était quelque chose de plus profond... Il n'empêche qu'il s'agissait d'une intruse et je me devais de lui faire face avec toute la dignité qu'un guerrier de mon Clan représentait. était doté d'une forte constitution et n'aurait aucun mal à venir à bout d'un chat aussi banal que moi... Si je laissais ma curiosité prendre le dessus, elle profiterait de cet avantage à mes dépends. Il fallait lui montrer de quel bois je me chauffe, face à un ennemi potentiel !

    - Qui es-tu ? lui demandai-je, ne pouvant plus me contenir. Ou plutôt... Que fais-tu sur les terres du Tonnerre ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bois de Cerisier
Félin Légendaire
avatar

Perso 1 : Plume Équivoque {Solo' (ex Chef du Tonnerre)} BREAK.
Perso 2 : Petite Rivière {Rivière} BREAK.
Perso 3 : Petit Esclave {Vent} BREAK.
Nombre de messages : 1026
Age : 19
Puf : Biscus.

Esclave de Dieu pour les adorateurs des Fruits Maudits.
L'Esclave BG, Joseph le BG ou Joseph [...] pour les Adorateurs de la CB. :3
Date d'inscription : 10/01/2010
Points : 1179

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: Les héritiers [Petite Rivière]   Mar 26 Nov - 22:38



♔ Les Héritiers ♔

« En famille, tout se sait mais rien ne se dit. »
Jean Gouny


La vie de chaton en Clan ou la chose la plus chiante et monotone au monde. Je n'en pouvais plus d'attendre ! Toutes ces lunes avant de devenir Apprentie... C'était carrément démoralisant. Mais j'essayais de garder le moral en comptant les jours et en m'occupant comme il m'était possible de m'occuper à la Pouponnière, surtout que je sentais enfin mon heure arriver, alors je faisais un effort pour ne pas crier sur les plus jeunes, même s'ils m'énervaient au plus haut point à se bousculer et à crier en tout sens.

Sauf que , à ce moment précis, ils m'avaient complètement saoulée, tellement que j'aurai pété un câble si mon frère ne m'en avait pas empêché. Cette journée avait été plus qu'horrible entre les messes-basses de certains qui me traitaient de sang-mêlé, les chatons turbulents insupportables et la chaleur ambiante qui régnait sous les branchages de la Pouponnière. Cet espace confiné me donnait des nausées à moi qui voulait découvrir autre choses que les vieilles histoires des Anciens répétées maintes et maintes fois. Voilà, vous en savez assez maintenant pour comprendre pourquoi je me suis retrouvée à faire une petite escapade nocturne : le besoin d'air frais et de calme s'était grandement fait sentir.

Le problème, c'était que je ne savais pas du tout où aller et que je m'étais vite perdu dans cette immensité de verdure. Bon, j'avais bien vu que l'odeur n'était plus la même, mais je n'y avais pas vraiment fait attention...

Grossière erreur de débutant, évidemment.

Et sans crier gare, je me retrouvai donc face à un chaton d'un autre Clan sur un territoire qui m'était totalement inconnu et le tout en pleine nuit. Chouette tableau, n'est-ce pas ? Je restai là, pétrifiée et ne sachant pas trop quoi faire entre lui sauter dessus et faire demi-tour en courant. La première solution me paraissait totalement inappropriée et quant à la seconde : où aller ? Le mâle avait l'air tout aussi surpris que mois et je devais sans doute le regarder d'une drôle de manière et pour cause : il me rappelait vaguement quelqu'un avec son pelage gris/marron clair et ses yeux ambres. Mais impossible de savoir qui... Cette impression de déjà-vu me troublait tout particulièrement et je sursautai presque lorsque le chaton ouvrit la gueule :

« Qui es-tu ? Ou plutôt... Que fais-tu sur les terres du Tonnerre ? »

Oh le Clan du Tonnerre, manquait plus que ça... La patrie de ma "mère" et accessoirement la tribu rivale de la mienne depuis des lunes et des lunes. Pourquoi, ô grand pourquoi Clan des Étoilez avez-vous guidé mes pattes ici ?!

J'essayai de reprendre contenance, histoire de ne pas passer pour une froussarde mais bel et bien pour la digne fille de mon père.

« Petite Rivière. Eh bien écoute, je me baladai, voilà tout. Et t'es qui toi ? »

J'accompagnai mes paroles d'une mine hautaine, bombant légèrement le torse et mettant en avant ma carrure héritée de papa. Ou allait donc nous mener cette rencontre inattendue ?
 

 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les héritiers [Petite Rivière]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les gens de la Petite-Rivière de l'Artibonite veulent sauver le palais du Roi
» Petite-Rivière de Nippes: une commune en progression
» Les Prémices d'une Amitié (Nuage de Givre & Petite Rivière)
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Archives
 :: Anciens RPS :: RPs Abandonnés
-
Sauter vers: