AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 The end of a beautiful meeting... [Mort de Nectar Fruité] |PV Emy | UC ++

Aller en bas 
AuteurMessage
Mélancolie Démentielle
    MODOW SWIE
    I will never forget you...

avatar

Perso 1 : Mélancolie Démentielle / Rivière
Perso 2 : Petite Aile / Rivière
Perso 3 : Framboise Sauvage / Rivière
Nombre de messages : 3702
Age : 24
Puf : Swie ( entre autre !^^)



River Power !
Date d'inscription : 02/05/2009
Points : 4204

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: The end of a beautiful meeting... [Mort de Nectar Fruité] |PV Emy | UC ++   Jeu 1 Mai - 16:32

Nectar Fruité :
Le début de la fin...

>



C'était une simple journée. Ni trop chaude, ni trop froide. Une chaude journée toutefois, pour cette fin de rude hiver.
Le soleil brillait dans le ciel d'azur parsemé de petit nuage molletonné, caressant de ses doux rayons le clan qui s'éveillait. Une brise fraîche et légère planait sur la forêt faisant onduler l'herbe et frémir les branches dénudées. L'air pur sentait bon le frais. C'était une journée classique, une journée ordinaire, enfin...qui aurait pu être ordinaire, mais ce que personne ne savait c'est qu'aujourd'hui, une nouvelle étoile scintillerait dans le ciel...

Nectar Fruité ouvrit un œil. Son unique pupille mit quelques secondes à s'adapter à la lueur de l'aube. La matou bailla à s'en décrocher la mâchoire et se roula une dernière fois en boule, savourant pendant d'infime seconde le soleil qui caressait agréablement sa fourrure rousse, l'embrasant de milles éclats. Il ne put savourer d'avantage cette douce caresse que déjà, une patte se posa sur son flanc. Il grimaça et ouvrit une nouvelle fois sa prunelle d'azur cherchant pendant quelques secondes l'auteur de cet outrage à sa tranquillité. Devant lui, à contre jour, si bien que le mâle roux ne distinguait pas grand chose, mais il aurait reconnu entre milles cette silhouette si familière :

-  «  Aller debout gros flemmard ! Tu m'as promis de m'accompagner pour cueillir des plantes pendant que mes deux apprentis prennent un peu de repos ! Aller hop ! »

Pour illustrer ses propos, la féline – qui n'était autre que Framboise Sauvage, sa meilleure amie et qui plus est, guérisseuse du clan- appuya un peu plus fort sur son flanc, arrachant un grognement au félin, ce qui ne fit qu'accroître le ronron amusé de la guérisseuse. Le rouquin se redressa et s'étira de tout son long, dégourdissant ainsi ses membres meurtris. Une fois qu'il fut d'attaque le félin toisa la chatte d'un regard en coin pétillant de malice. Framboise Sauvage leva les yeux au ciel et du bout de la patte elle frappa avec tendresse l'oreille rousse du guerrier qui éclata de rire. Le rire cristallin de la féline calico vint bientôt raisonner en canon avec le sien.



    C'est en riant aux éclats que les deux félins traversèrent le camp, attirant tous les regards sur eux. Mais ils s'en moquaient. Ils finirent par déboucher sur la forêt. Tout était calme et tranquille. Un courant d'air frais vint chatouiller les moustaches des deux félins, leurs arrachant à tout deux un frisson. Mais le froid ne les gênait pas, au contraire, un froid sec était vivifiant et d'autant plus opportun pour débusquer les proies, ou pour tout simplement se promener. Framboise Sauvage le regarda, ce regard qu'il connaissait si bien, cet air espiègle qu'elle ne montrait qu'à lui. Ses deux prunelles d'un vert pomme de toute beauté étaient illuminées par des milliard d'étoiles de malice. Le rouquin lui sourit et les deux camarades se lancèrent dans une course effrénée.Les pattes des deux chats effleuraient à peine le sol tant leurs foulées étaient aériennes et rapides. Ils couraient, ils planaient, ils s'envolaient par dessus les nombreux obstacles de la forêt. Le guerrier ne savait pas où la guérisseuse l’emmenait, probablement dans un endroit où les plantes en tout genre poussaient en abondance comme la prairie par exemple ? Enfin, après tout, quelle importance ? Le mâle n'aurait su dire depuis combien de temps ils couraient ainsi à perte d’alêne , mais ils finirent par arriver. Nectar Fruité avait vu juste, la jeunette l'avait bien emmené dans la prairie. Le guerrier ralentit l'allure et avança au ralentit dans ce paysage presque idyllique, et parcourant avec une certaine admiration, le paysage qui s'offrait à lui. Toute la prairie était recouverte d'une fine pellicule de givre scintillant de mille éclat sous les rayons du soleil levant. Toute la clairière était étincelante de beauté, comme si des milliers d'étoiles étaient venues se poser sur chaque brins d'herbe de la plaine. Dans les cieux, les chaudes couleurs du lever du jour c'étaient ternie, mais substituaient encore au côté de l'astre roi déjà bien levé. Le rose pâle vibrait toujours aux côtés d'un orangé quelques peu décolorés, nimbant la plaine d'une sorte de cocon de douceur. Une fine brume planait encore sur les lieux, mystifiant encore le décor. Framboise Sauvage qui avait pris un peu recule, arriva à la hauteur du félin et fixa elle aussi l'horizon. Rien ne bougeait devant eux, tout était paisible. Pendant quelques secondes, leur deux silhouettes restèrent immobiles, figées dans cette contemplation silencieuse. Ce fut le guerrier roux qui rompit le silence :- «  J'aime ce genre de matin, où tout est calme et endormis...! »Il jeta un regard en coin à la féline qui lui sourit :« Oui moi aussi... C'est si agrèable !»Le rouquin opina du chef et retourna à sa contemplation. Ainsi en hauteur et devant cette immensité silencieuse, le féline se laissa à penser qu'il était seul au monde... Cette pensée bien qu'effrayante après y avoir songé, lui arrache toutefois un sourire. Il fut tiré de ces pensées par la chatte au pelage tri-color qui lança joyeusement :«  Bon aller trêve de plaisanterie, on à du travaille ! »Le félin ronronna amusé et emboîta le pas à la féline qui révélait déjà la pente. Après quelques mètres le guerrier pesta. Il avait le bouts des coussinet gelés et des morceau de gel pendaient de son pelage, suspendu à son ventre. *Le givre c'est bien beau, mais de loin ! Ou à la rigueur fondu, mais là !* Il continua de bougonner tout en suivant Framboise Sauvage, en prêtant d'avantage attention à l'endroit où il posait ses pattes. Tellement omnibullé à regardé ses pattes, le guerrier roux ne remarqua pas que devant lui la jeune chatte c'était arrête, si bien qu'il lui rentra dedans :-  «  Rhaa ! Tu pourras prévenir quand.... »Le félin ne finit pas sa phrase. Tout en parlant il avait relevé la tête et il remarqua tout de suite que quelque chose clochait. Devant lui, la féline au pelage trois couleurs c'était immobilisée, les oreilles droites et tendues vers l'avant, le nez fleurant prestement, et plus que tout, l'expression dans son regard... De la peur panique... Le pelage gonflée de la chatte ne faisait qu'accroître son expression. Nectar Fruité sentit les poils de son échine le picoter et un frisson parcourut toute sa colonne. Le cœur du mâle roux se mit à taper plus fort au creux de sa poitrine et ses griffes sortirent d'instinct. Il se rapprocha de la féline rousse :- « Que se passe-t-il ? Qu'as tu vu ? »Le féline tourna la tête et fixa son amie. Son cœur manqua un battement. Il ne l'avait jamais vu ainsi. Ses prunelles s'étaient éteinte et le seule sentiment substituant était la peur, pire...de la terreur. La guérisseuse était terrorisée par quelque chose. Le faible tremblement de ses pattes et ses griffes plantées dans le sol n'étaient qu'une autre illustration de cet effroi. Voyant qu'il n'obtiendrait pas de réponse, le mâle tenta de suivre le regard de la chatte. La féline fixait les bosquets en contre bas. Le guerrier plissa ses prunelle d'azur et tenta de percer les sous-bois. Il entrouvrit la mâchoire et inspira lentement. Il en eu le souffle coupé. Le guerrier toussa et fronça le nez, une horrible odeur de putréfaction voguait avec le vent. Une odeur qu'il n'avait jamais senti auparavant, une odeur nauséabonde. Le félin toussa une dernière fois et fixa la féline :-  «  Qu'est ce que c'est que cette odeur ! »Framboise Sauvage voulu parler, elle rentrouvrit la mâchoire, mais elle resta suspendu dans le vide. En contre partie, ses prunelles s'ouvrirent encore un peu plus d'effroi et tout le corps de la chatte recula d'instinct. Le guerrier tourna vivement la tête et le souffle lui manqua à lui aussi. Devant lui, en contre bas de la prairie, un matous...enfin plutôt, ce qu'il en restait...La chose qui déambulait en contre bas avait l'apparence d'un félin, mais rien chez lui ne permettait de savoir si, un jour, il en avait été un... Un jour sans doute, le pelage du félin avait du être blanc, mais là, tout ce qu'il en restait, c'était des touffes affreuses, pendant de part et d'autre de son ...corps. Corps, le matou roux n'aurai su dire si le tas d'os et de peau grisâtre tendant au vert qu'il voyait en était un... Tout chez cette chose n'était que putréfaction, c'était comme s'il avait été....enterré et qu'il était revenu parmi les vivants... A cette pensé, le corps du félin frémit tout entier et il retint un haut les corps qui montait au creux de son estomac. Il eu du mal à détourner le regard de la chose qui se mouvait devant lui pour le poser sur Framboise Sauvage. La féline portait sans doute la même expression sur lui sur son visage...à une exception près, elle savait ce qu'était cette chose et cela la terrorisait plus encore. Nectar Fruité allongea le coup afin de placer sa tête face à celle de la chatte et enfonça ses prunelles dans celle de la féline. Il sembla la tirer de ces songes car le regard émeraude de la chatte s'alluma. Nectar Fruité soutint son regard et lui dit :«  Tu sais ce que c'est que cette chose, je le vois.... Alors.... Qu'est ce que c'est... ? »De nouveau une étincelle de terreur illumina les yeux de la chatte. Décidément, le matou roux ne l'avait jamais vu ainsi...Elle qui gardait toujours son sang-froid en toutes circonstances... La dernière fois qu'il l'avait vu aussi désemparé... c'était lorsque deux de ces camarades s'étaient éteint en même temps après être devenus parents...et peu de temps après, lorsque leurs deux mères c'étaient fait attaquer et que la sienne, Étoile Bleue...était partie rejoindre ses ancêtres. Mais cella remonte à bien des lunes maintenant et de ces deux épreuves, la féline calico en était sortie plus forte et déterminée que jamais ! Depuis, jamais il ne l'avait vu paniquer ainsi... Alors cette chose devant eux, doit vraiment être quelque chose d’extrêmement affreux, dangereux, méchant, répugnant ??... Il l'ignorait, mais une chose est sur, cela doit être un peu de chaque... Le guerrier roux insista encore une fois en interrogeant la chatte du regard. Framboise Sauvage le scruta à son tour et finit par lui répondre : -  « Ce que tu vois est l’œuvre d'Étoile d'Azur... Cette chose n'est autre qu'un zombi de sa création, ceux dont tout le monde parle, ceux que chacun pense n'être qu'une légende créer de toute pièce par le clan de l'Ombre pour nous effrayer.... ceux là... qui sont bien réels, trop réels... »Le matou roux sentit la bille lui monter au creux de la gorge. Ça, cette chose, cette monstruosités était l’œuvre de leur ancien meneur ? Il avait peine à y croire et un éclair de pitié le traversa lorsqu'il repose son regard sur le reste du félin qui marchait sur la plaine. Le matou faisait vraiment peine à voir... Il était aussi famélique que la mort elle-même, et le guerrier pouvait compter chacun des os le constituant. C'était cela en fait, des squelette de chat, recouvert d'une peau verdâtre elle même parsemée de-ci de-là de touffes de poils décomposés.... Un corps mort en putréfaction, mais vivant...un zombi. De nouveau un frisson hérissa le pelage du matou qui se rapprocha un peu plus de son amie. Avec douceur et dans l'espoir de la faire réagir, il lui donna un léger coup de museau dans l'épaule et chuchota :-  «  Aller rentrons... Éloignons nous de cette immondice et allons faire un rapport à Étoile de Minuit. » La féline calico plongea son regard dans le sien et après quelques secondes d'hésitations opina du chef. Nectar Fruité lui sourit et jeta un dernier coup d’œil en contre-bas. Ah son grand étonnement, le chat zombi n'était plus là. Il haussa un sourcil en se demandant comme l'animal avait fait aussi vite pour rejoindre les fourrés à l'allure à laquelle il se déplaçait, mais n'y prêta guère plus d’attention. Il fit alors volte face tout en fixant son amie. Lorsque la chatte fut enfin dans le sens de la marche, le guerrier porta son regard à l'horizon tout en soutenant la chatte de son épaule. Son cœur manqua un battement et son sang ne fit qu'un tour lorsque ses yeux se posèrent sur le sommet de la colline. A demi-camouflé par la brume, la silhouette macabre du chat zombi se découpait devant eux. Le poil du guerrier se hérissa et ses griffes déjà prête au combat s'enfoncèrent dans la terre gelée. A ses côtés Framboise Sauvage étouffa un cri d'effroi. Nectar Fruité s'avança et se mit entre-elle et le monstre. La féline gémit de nouveau et sa voix à demi éteinte par la peur raisonna dans le silence : -  « Non je t'en pris Nect', ne fait pas ça... ! Va-t-en s'il-te plait ! »Le mâle roux tourna les oreilles et sa tête suivie. La féline le fixait avec peur et les larmes coulaient par flot de part et d'autre de son visage. Elle voulut lui dire quelque chose mais sa voix resta coincée au creux de sa gorge et le son se mua en un faible sanglot. Le guerrier se rapprocha d'elle en reculant pour ne pas tourner le dos au monstre et vint se coller à la guérisseuse :- «  Hey bella.... Qu'est ce qui ne va pas ?..  Si c'est cet espèce de rat moisi qui t’effraies, ne craint rien, moi vivant il ne touchera pas un seul poil de ta douce fourrure ! »Le sanglot de la chatte s’intensifia et se mua en gémissement, elle tourna vivement la tête vers le rouquin et bondit en arrière :« Justement ! Elle le fixa avec horreur et continua : Nect', je t'en pris, pars, cours ! Il ne nous lâchera pas t'en qu'il ne nous aura pas tué ! Cours va chercher du renfort, je m'en occupe, ne t'en fais pas, mais part loin, très loin d'ici ! S'il te plaît part... ! »Le regard suppliant de la chatte s'enfonça dans les prunelles azur du guerrier. Le cœur du jeune guerrier se serra, mais il n'eut pas le temps d'y penser d'avantage. Un grognement sinistre monta dans l'air qui s'alourdit subitement. Nectar Fruité reporta son attention sur l'être à demi-vivant qui se dressait devant lui. Le matou commença à courir le long du flan de la colline. Le guerrier grogna et commença lui aussi à courir, remontant le flan de la montagne à grandes foulées. - « NONNNN !!! »Le cri de Framboise Sauvage le fit sursauter mais il ne s'arrêta pas pour autant. Fixant le matou au regard vitreux il bondit encore en avant, puis une autre. Il était si proche du félin qu'il pouvait à peine respirer tant la puanteur saturait l'air. Il retint sa respiration et bondit une ultime fois. Désormais à, à peine une longueur de queue de renard du...zombi, il pouvait voir clairement les ravages de la maladie. Ce n'était plus de la peau qui recouvrait le chat, mais une sorte de carcasse purulente, se désagrégeant lentement, laissant apparaître les os du félin. Par endroit quelques poils, ultimes survivant du ravage de la maladie, persistaient en touffe crasseuse.  De loin le félin paraissait imposant, mais ce n'était qu'une pâle illusion, car seul subsistait les os et cette couche de « peau ». L'échine du félin roux s'hérissa de dégoût et il fut tenter de fixer le visage du félin pour ne plus voir sa carcasse répugnante mais il y renonça là aussi bien vite... Le visage n'était pas épargné par la maladie. Tout comme le corps, le crâne du félin était recouvert de cette même chapelure laissant par endroit apparaître le blanc laiteux de l'os. Mais pire encore, les yeux du félin semblaient flotter dans le vide. Les orbites étaient largement apparenta et tout autour, la peau avait disparue. Les globes oculaires du matou était si vitreux qu'en y prêtant plus attention, on aurait sans doute pu apercevoir le cerveau du félin -quand bien même il y en ai encore un...-. Les iris du félin étaient quant-à elles d'un jaune pâle dénudé d’expression, si ce n'est un soupçon de rage. Lorsque le guerrier des eaux fut assez prêt, il ramassa ses longues pattes sous lui et bondit sur le côté, bifurquant de sa trajectoire et courant maintenant perpendiculairement à la pente. Derrière lui il entendit le grognement de frustration de la bête qui emporter dans son élan avait déparée. La Terre se mit ensuite à raisonner sous les foulées du monstres, s'alliant à celle du guerrier roux.Le félin sentait les relents fétides que dégageaient les respirations du montres à ses trousses. Il jeta un coup d’œil derrière lui et son cœur manqua un battement lorsqu'il vit que malgré son physique déplorable, la chose le talonnait plus qu'il ne le croyait. Reportant son regard devant lui, il accéléra l'allure, visant l'orée de la forêt. Là-bas, les arbres étaient touffus dès la base et avec un peu de chance, la créature ne le suivrait pas dans les hauteurs. Enfin le matou atteint son but. Il ramassa ses membres sous lui et avec souplesse bondit vers la cime. Il agrippa la première branche, remonta ses pattes arrières dessus, pris son élan et bondit à nouveau, puis encore, et enfin une dernière fois. Il était arrivé au deux tiers de l'arbre, là où déjà les branches s'amincissaient. Reprenant sa respiration, il jeta un regard en contre-bas et malgré son pelage se hérissa ; la chose grimpait un son tour. Il montait avec moins d'aisance que le guerrier au pelage de feu, mais la lueur de détermination qui illuminait son regard agars prouvait qu'il ne renoncerait pas. Nectar fruité leva les yeux vers la cime. Les branches ondulaient doucement sous les effluves du vent matinal. Le matou se redressa sur ses pattes arrières et saisit la branche juste au-dessus de lui. Comme il s'en doutait, elle ploya allègrement sous sa pression. Le félin respira à fond et reporta son poids sur son perchoir. Il était coincé. Le matou regarda autour de lui. Les mêmes arbres s’alignaient, avec un peu de chance, il pourrait sauter sur l'un deux. Il pivota sur sa maigre poutre et manqua de chuter. Quelque chose, enfin plutôt la chose venait de saisir sa patte arrière. Surpris, le guerrier roux s'applatit sur la branche et planta ses griffes dans l'écorce. L'odeur fétide de la créature saturait l'air. Nectar Fruité grogna et secoua avec rage sa patte coincée. Le grognement qui s'éleva de la gorge du zombi n'avait rien de normal. La créature était perchée deux branches en dessus de lui, les patte arrière reposant sur une tandis que sa patte avant libre était posée une branche plus haute. Nectar Fruité se débattit de plus belle. Ainsi en équilibre le zombi fut contraint de lâcher prise dans un grognement surnaturel. Le guerrier des eaux ne demanda pas son reste et la douleur ne l’empêcha pas de se remettre d'aplomb. Le félin serra les dents lorsque sous la pression de son poids, sa patte s'enflamma et la douleur pulsa dans tout son corps. Il se redressa et avança tant bien que mal vers la pointe de la branche qui petit à petit se mit à ployer sous le matou. Précautionneusement, le matou progressa, planta ses griffes dans l'enveloppe tendre de l'arbre. Il était presque au point P, assez près pour sauter sans trop de mal dans l'arbre en face, plus grand que celui-ci et dont les branches étaient plus robustes. Mais le plan ne tourna pas comme le guerrier l'aurai souhaité. La branche sous lui ploya bien plus qu'il ne l'aurai fallut et le guerrier glissa vers la pointe de la branche. Jetant un coup d’œil par dessus son épaule, le matou ne fit que confirmer ce qu'il pensait : la bête venait de se percher sur la branche. Le sang du guerrier ne fit qu'un tour. Dans un grognement de fureur, lutant contre la douleur qui iradiait sa patte, le félin fi demi-tour. Nez à nez avec la bête, il fut contraint de bloquer sa respiration quelques secondes tant l'air était fétide. L'animal devant lui était vraiment une chose affreuse. Le cœur du matou se serra lorsqu'un sentiment étrange et en désaccord avec la situation s’infiltra jusqu'à son esprit : la pitié. Oui, il avait pitié de ce chat prisonnier dans un enveloppe en putréfaction, vider de son âme. D'ailleurs, est-ce qu'elle pense, est ce qu'elle est douée de raison ? Malgré ses interrogation et les divers sentiments qui traversaient l'esprit du matou, il ne tenait pas à éclaircir ces mystères maintenant. Le chat devant lui montra les crocs, la gueule dégoulinante de bave verdâtre. Les yeux toujours exorbités et pourvus de ce même éclat fixaient sans relâche le rouquin. Nectar Fruité grogna et fit un pas en avant. Le zombi grogna à son tour et fit également un pas sur la branche qui grinça et se courba un peu plus. Le guerrier de la Rivière planta les griffes de ses pattes arrières un peu plus profondément dans l'écorce, sentant le vide s'ouvrir derrière lui.


_________________
Énergie Mystique
Puise ton énergie de la haut, et tu verras, tout ira bien ...


Spoiler:
 



Esquisse Elfique
Tout en harmonie.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélancolie Démentielle
    MODOW SWIE
    I will never forget you...

avatar

Perso 1 : Mélancolie Démentielle / Rivière
Perso 2 : Petite Aile / Rivière
Perso 3 : Framboise Sauvage / Rivière
Nombre de messages : 3702
Age : 24
Puf : Swie ( entre autre !^^)



River Power !
Date d'inscription : 02/05/2009
Points : 4204

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: The end of a beautiful meeting... [Mort de Nectar Fruité] |PV Emy | UC ++   Dim 29 Juin - 13:18

Woauuaou Up ! ^^

_________________
Énergie Mystique
Puise ton énergie de la haut, et tu verras, tout ira bien ...


Spoiler:
 



Esquisse Elfique
Tout en harmonie.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile d'Orchidée
    MODO

avatar

Perso 1 : Etoile d'Orchidée // T
Perso 2 : Toile d'Araignée//O
Perso 3 : Petite Citrouille // O
Nombre de messages : 1883
Age : 20
Puf :
Spoiler:
 

Date d'inscription : 12/11/2011
Points : 2111

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: The end of a beautiful meeting... [Mort de Nectar Fruité] |PV Emy | UC ++   Ven 11 Juil - 18:54

Up =)

_________________

Etoile d'Orchidée-Toile d'Araignée - Tendre  Basilic - Bleuet Glacé- Nuage de Vérité - Nuage de Mangue - Petite Citrouille


Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The end of a beautiful meeting... [Mort de Nectar Fruité] |PV Emy | UC ++   

Revenir en haut Aller en bas
 
The end of a beautiful meeting... [Mort de Nectar Fruité] |PV Emy | UC ++
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Archives
 :: Anciens RPS :: RPs Abandonnés
-
Sauter vers: