AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Frontières..? Et puis quoi encore ? | ft. Charly & Grain de Folie

Aller en bas 
AuteurMessage
Nectar de Fleur
Félin très connu
avatar

Perso 1 : Nectar de Fleur / Ombre
Perso 2 : Patte d'Écorce / Vent
Perso 3 : Nuage Coloré / Rivière
Nombre de messages : 674
Age : 20
Puf : Flower ?

(Nuage de Fleur de 2011 à 2016)

Spoiler:
 

Date d'inscription : 02/10/2010
Points : 724

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Frontières..? Et puis quoi encore ? | ft. Charly & Grain de Folie   Sam 23 Aoû - 16:37

.
.

.

Des frontières ? Et puis quoi encore ?
Corail






Une forêt étrange, des parfums différents. Quelques furtives traces des félins qui habitaient ces lieux. Cela faisait plusieurs lunes que je m'y étais habituée... Ici, le vide était omniprésent ; c'était cette définition qui me revenait en tête chaque fois que la solitude me prenait - même si techniquement, il fallait plutôt parler d'une absence. Enfin, je n'allais pas m'en plaindre. Si j'étais restée là-bas, je ne donnerais pas cher de ma peau. Ma survie avait dépendu de cet exil et je ne regrettais pas ma décision... Cependant, tant que je ne rencontrais aucun locataire de ces nouveaux territoires, je ne pouvais m'en faire une idée concrète et cela ne me disait rien qui vaille. Qui sait s'ils ne regorgeaient pas de sanguinaires prêts à tout pour arriver à leurs fins ? Rien que le fait d'y penser hérissait les poils de mon échine. Ces inconnus ne feraient de moi que de la chair à corbeau si je n'apprenais pas à les connaître le plus rapidement possible.
Une bourrasque vint ébouriffer mon pelage et je compris que je m'approchais peu à peu de la lisière des arbres. Le vent sifflant à mes oreilles, et l'impression de pouvoir se faire emporter à tout instant... Ces sensations me rappelaient la mer, et malheureusement ; progresser sur un terrain découvert signifiait ici aussi se mettre en danger. Je longeais donc les troncs, méfiante, jusqu'à ce qu'une butte vienne se dresser dans mon champ de vision. Ses hautes herbes se couchaient sous les rafales, et à son sommet s'élevait un arbre immense. Celui-ci s'apparentait à première vue aux autres, mais en regardant plus attentivement ; ses branches s'ornaient d'aiguilles identiques à celles des sapins. Un tapis moelleux recouvrait donc le sol entre les racines et j'éprouvai soudain l'irrépressible besoin d'y allonger mes pattes endolories par la marche. Achevant d'escalader la pente, je me mis en quête de me dénicher un coin tranquille abrité au minimum du vent. Enfin ! Bien installée, je fermai mes paupières et entreprenais de plonger dans un sommeil réparateur.
Mais, quelque chose n'allait pas. Intuition ou réalité ? Non, je le certifiai après quelques minutes seulement ; mais les bourrasques m'apportaient bel et bien une nouvelle fragrance... Indéniablement celle d'un matou. Mince. J'avais bien énoncé le souhait d'en rencontrer, un peu plus tôt ; mais pas maintenant ni dans cette situation ! Moi et mes yeux bouffis qui n'aspiraient qu'à se refermer... Cette première rencontre intervenait décidément au pire moment qui soit. Mais puisqu'on ne m'en laissait pas le choix, je devais m'y préparer. Au pied de la colline, je repérai celui venu perturber mon repos : pelage clair tigré de gris et yeux orangés, le protagoniste ne pouvait être assimilé aux monstrueux félins de mon imagination. Il n'empêche que les apparences se révélaient parfois trompeuses... M'avait-il déjà aperçue ? Probablement pas. J'avais pourtant hâte qu'il ne me voie afin d'en apprendre plus sur cet environnement, qui ne cessait de m'intriguer. Néanmoins, me laisser impressionner n'était pas mon genre ; aussi je décidai de le prendre par surprise en contournant l'arbre. Lorsqu'il atteindrait ma hauteur, je l'aborderai avec mon habituel regard impassible...
Mais sa vitesse me prit à défaut alors que je réfléchissais toujours à ma réplique. Il me fallait une idée de toute urgence.

- Excusez-moi... vous vivez ici ?

Wow. Plus pitoyable, tu meurs !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charly
    COFFEE
    Gifs freak, folle à plein temps

avatar

Perso 1 : Charly / Solitaire
Perso 2 : Renard / Solitaire
Perso 3 : Patte Silencieuse / Vent
Nombre de messages : 1171
Age : 21
Puf : Coffee, Foxy, Fleya ou Griffou.




Date d'inscription : 22/04/2011
Points : 1169

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: Frontières..? Et puis quoi encore ? | ft. Charly & Grain de Folie   Dim 31 Aoû - 1:29



Charly respectait les frontières des Clans, en règle général. Il vivait aux alentours de leurs territoires depuis sa naissance, et il avait bien compris qu'ils y accordaient une très grande importance. Et que les franchir signifiait se faire découper en rondelles, si par malheur il croisait une patrouille..
Encore, ceux du Tonnerre étaient plutôt compréhensifs. Il lui était arrivé, une fois, de se retrouver par mégarde près de cette route aux cailloux qui font mal aux pattes dont seuls les Bipèdes connaissent l'usage. Il avait eu du mal à reconnaître l'odeur du Clan du Tonnerre, pourtant bien présente, et avait continué sa chasse aux mulots bien au-delà de la frontière. Combien de temps avant qu'il ne ce soit fait remarqué par une patrouille, et dégagé du territoire? Dix minutes. Ils l'avaient laissé filer sans réel châtiment, même si il avait senti que ces matous-là ne le considéraient certainement pas comme un pote..

Mais voilà, Charly est plutôt le genre de chat tête-en-l'air, et assez distrait. C'est pour ça que, lors de l'une de ses balades matinales, quand il repéra ce magnifique arbre aux teintes étrangement bleutés au milieu de la plaine complètement rase autour de laquelle il rôdait, il ne put s'empêcher d'aller regarder de plus près. Voyez vous, le jeune solitaire est du genre à apprécier les choses simples, et à s'émerveiller devant des papillons. Alors qu'il se rapprochait en trottinant du conifère, il oublia de rester attentif aux odeurs qui l'entouraient. A aucun moment il ne remarqua qu'il venait de pénétrer dans les territoires du Clan du Vent De plus, c'était une odeur avec laquelle il était peu familier.

Il s'arrêta à quelques mètres du Cèdre Bleu, la tête levée, alors qu'il observait, tout ébahi, les couleur inhabituels de l'arbre. Encore une chose qui venait de lui échapper: le félin qui tentait de faire la sieste, entre les branches de l'arbre. Pas que ça l'aurait dérangé, bien sûr, mais peut-être aurait-il enfin réalisé qu'il était en ce moment un hors-la-loi aux yeux des chats du Vent?

Lentement, Charly se rapprocha du cèdre, les yeux grands ouverts d'émerveillement, toujours ignorant la présence d'un autre solitaire.
Le solitaire en question ne tarda pas à se faire remarquer, néanmoins:

- Excusez-moi... vous vivez ici ?

Charly avait beau être très absorbé par la contemplation de l'arbre, il n'était pas sourd. Il sursauta, quand il entendit le son d'un autre chat, étonnamment proche de lui.
Il cligna des yeux plusieurs fois, rapidement portant son regard vers l'inconnu, dressant ses oreilles.

- Oh-- Hey! balbutia Charly, alors qu'il inspectait son interlocuteur.

Aucune odeur de Clan, c'était donc un solitaire. Pas l'air particulièrement sympathique.. mais bon, ça n'était pas une raison pour Charly de se comporter méchamment. Il leva sa queue d'un signe amical.

- Ouais, je vis par ici.. pas toi? Enfin, c'est la première fois que je viens près de cette arbre. Il a de belles couleurs, pas vrai?

Il pointa vers l'arbre, se détournant un instant pour l'observer à nouveau.

_________________
Renard ▬ Patte Silencieuse ▬ Charly


Spoiler:
 



Thanks, MiD! *câlin* (mais range cette tronçonneuse.. s'il te plait..)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folie des Etoiles
Découvre la forêt
avatar

Perso 1 : Grain de Folie
Nombre de messages : 37
Puf : Fairy
Date d'inscription : 27/07/2014
Points : 41

Feuille de personnage
Affinité:
But du félin:
Famille:

MessageSujet: Re: Frontières..? Et puis quoi encore ? | ft. Charly & Grain de Folie   Dim 31 Aoû - 13:24


Des frontières ? Et puis quoi encore ?
ft Corail & Charly



Le guerrier ne parvenait pas à fermer l'oeil. La lune était déjà haute dans le ciel et la nuit bien avancée pourtant, l'excitation faisait trembler les membres du félin. Depuis ses cauchemars à répétition, il peinait à s'endormir et malgré la chaleur réconfortante de la fourrure de Pelage de Suie contre laquelle il avait prit l'habitude de se blottir, cette nuit, il n'arriva pas à sombrer dans le sommeil. Il avait essayé tous les moyens possibles pour s'endormir : compter les souris, faire le vide dans son esprit, penser à un souvenir heureux ou simplement fermer les yeux mais rien à faire. Ce soir, Grain de Folie ne dormirait probablement pas.

Le guerrier patienta quelques heures que la lune faiblisse puis décidé, le matou se redressa sur ses pattes endolories prenant garde à ne pas réveiller son amie et discrètement il se faufila hors de sa tanière. A l'extérieur, tout était calme. Aucun bruit ne venait troubler le tintement des branches soufflées par le vent. Il faisait sombre, la lune loin d'être pleine avait l'apparence d'un croissant. Folie traversa la clairière à pas feutrés et s'élança sans plus attendre vers la sortie. Dès qu'il fut assez loin pour ne plus être entendu, il se mit à courir plus vite pour se dégourdir les pattes. De temps en temps, surprise par l'ombre d'un arbre ou le cris d'une chouette, il sursautait et s'arrêtait, ses sens en alerte. Puis constatant avec soulagement qu'il n'y avait pas de danger, il reprenait sa course, trébuchant de temps en temps sur une racine cachée par la pénombre.

Le temps semblait filer et le guerrier ne remarqua pas instantanément que ses pas l'avaient guidés si loin dans la plaine. Il s'arrêta un instant pour reprendre son souffle, le soleil se levait à l'horizon, derrières les hautes pierres et offrait un spectacle de toute beauté au félin. En fixant le tableau qui s'offrait à lui, Folie songea qu'il était temps de rentrer cependant, la brise apporta l'odeur d'un solitaire... Non deux. Ils étaient à quelques dizaines de mètres de là, probablement au grand cèdre qui s'élevait fièrement au milieu de la plaine un peu plus loin. Le guerrier s'approcha, silencieusement, face au vent pour ne pas se faire repérer. Que pouvait faire deux solitaires, ici sur le territoire de son clan ? Folie secoua sa tête et laissa ses pensées de côté pour se concentrer sur ses deux chats qu'il pouvait maintenant apercevoir.

Analysant la scène, Folie constata avec amertume qu'il ne pourrait les prendre par surprise. La plaine rase balayée par les rafales n'offrait aucun abris. Le félin soupira et dans un élan, il s'approcha en trottinant des deux solitaires. Le grand cèdre était toujours aussi impressionnant. Des racines plus grosse que lui offrait un refuge précieux aux quelques rongeurs de ce lieu et l'arbre d'une hauteur qui semblait toucher le ciel faisait frissonner le guerrier. Se détachant du tableau, Folie banda ses muscles, prêt à bondir sur l'un deux s'ils tentaient quoique ce soit.

" Que font deux solitaires sur le territoire du Clan du Vent ? "



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Frontières..? Et puis quoi encore ? | ft. Charly & Grain de Folie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Frontières..? Et puis quoi encore ? | ft. Charly & Grain de Folie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ylo: grain de folie, un peu , beaucoup... passionément...bien casse cou
» Le retour du grain de folie ? Blake
» Alvise di Venezia, contarini oui, mais un contarini sain d'esprit sans le grain de folie(terminée)
» Il n’y a point de génie sans un grain de folie | Mésopotamie
» Anton Albero ~ Il n'y a point de génie sans un grain de folie. ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Archives
 :: Anciens RPS :: RPs Abandonnés
-
Sauter vers: